Historique: trois clubs belges en 8e de finale de l'Europa League

Au cours d’une mémorable soirée de seizièmes de finale retour, le Sporting d’Anderlecht, La Gantoise et le Racing Genk se sont tous trois qualifiés jeudi soir pour les huitièmes de finale de l’Europa League. Anderlecht a été battu 3-1 sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg, mais profite de sa victoire au match aller. La Gantoise a fait match nul 2-2 contre Tottenham Hotspur et le Racing Genk a battu Astra Giurgiu par 1-0. Le tirage au sort de ce vendredi, pour les 8e de finale, a ensuite désigné l’APOEL Nicosie comme adversaire d’Anderlecht, tandis que La Gantoise devra affronter … Genk. Cà aussi, c’est historique.

Malgré son avance confortable de 2 buts à la suite à sa victoire au match aller (2-0), le Sporting d'Anderlecht s'est fait très peur, jeudi lors des seizièmes de finale retour de l'Europa League. Il s'est incliné en déplacement 3-1 sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg. Mené 3-0 à partir de la 78e minute, Anderlecht a marqué le but salvateur grâce à Isaac Thelin à la 90e et dernière minute du temps réglementaire.

Pour cette 400e rencontre européenne de l'histoire d’Anderlecht, René Weiler devait se passer de Sofiane Hanni, Kara, et Lukasz Teodorczyk. Les Russes ont logiquement pris le début de match à leur compte, puis l'avantage. Trouvé sur l'aile, Artem Dzyuba est rentré dans la surface. Un contre favorable a permis à Giuliano d'hériter du cuir (photo). Après un subtile dribble, il a facilement battu Ruben (1-0, 24e minute). Incapable de se créer une seule occasion en première mi-temps, le Sporting aurait même pu encaisser un second but sur une sortie hasardeuse de Ruben (36e).

Toujours aussi peu inspirés offensivement au retour des vestiaires, les 'Mauves' n'ont rien pu faire sur le deuxième but russe. Sur un superbe mouvement collectif, Dzyuba a trompé Ruben d'un plat du pied limpide (2-0, 72e). Sur une passe en profondeur, Dzyuba, encore lui, s'est facilement joué d'Olivier Deschacht avant de trouver Giuliano en retrait, dont la frappe n'a laissé aucune chance à Ruben (3-0, 78e).

Alors que le Sporting n'avait pas encore cadré le moindre tir, René Weiler décidait de faire monter le défenseur Bram Nuytinck pour le positionner en pointe. Et c'est le Néerlandais qui a remisé le ballon de la tête pour le Suédois Isaac Thelin, dont la reprise de la tête a fini in extremis dans les filets de Yuri Lodygin (3-1, 90e). Le RSCA s'est qualifié (photo) pour les 8e de finale grâce à son unique tir cadré de la rencontre.

La Gantoise crée l’exploit à Wembley

La Gantoise a contraint Tottenham Hotspur au match nul (2-2), jeudi soir dans le mythique stade de Wembley. Les 'Buffalos' sont qualifiés pour le tour suivant grâce à leur victoire forgée au match aller (1-0), la semaine dernière à la Ghelamco Arena.

Les 'Spurs', avec Jan Vertonghen, Toby Alderweireld et Mousa Dembélé présents dès le coup d'envoi, ont pris le meilleur départ. Sur un long ballon anodin, un manque de communication entre trois défenseurs gantois a permis à Christian Eriksen de filer au but avant d'ajuster le gardien Lovre Kalinic (1-0, 10e minute de jeu). Après une occasion de Dele Alli (12e), les 'Buffalos' sont rapidement revenus à la marque.

Sur un coup de coin, Stefan Mitrovic a prolongé au second poteau. Au duel avec Moses Simon, Harry Kane a trompé son propre gardien, qui faisait un own goal (1-1, 20e). Dele Alli a ensuite été l'auteur d'une faute très dangereuse sur Brecht Dejaegere. L'arbitre de la rencontre lui a logiquement brandi un carton rouge (40e).

Malgré sa supériorité numérique, l'équipe d'Hein Vanhaezebrouck a subi le début de la seconde mi-temps. Après plusieurs occasions franches, Victor Wanyama a trompé Kalinic d'une frappe aux abords du grand rectangle (2-1, 61e). Malgré la domination des 'Spurs', les Gantois marquaient un nouveau but. Parti en contre, un centre de Kalifa Coulibaly a trouvé Jérémy Perbet (photo). Déjà buteur à l'aller, le Français, monté au jeu quelques minutes plus tôt, a qualifié les 'Buffalos' d'un tir dévié par Eric Dier (2-2, 82e).

Avec davantage de réussite devant le but, l'équipe anglaise de Mauricio Pochettino, qui a tiré 25 fois au but, aurait pu revendiquer la qualification. L'année dernière, La Gantoise avait atteint les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, où elle a été éliminée par Wolfsburg.

Genk bat l’Astra Giurgiu

Le Racing Genk s'est qualifié jeudi pour la première fois pour les huitièmes de finale de l'Europa League aux dépens des Roumains de l'Astra Giurgiu après sa courte victoire 1-0. A l'aller, les Limbourgeois avaient ramené un match nul (2-2) de Giurgiu. Alejandro Pozuelo a inscrit le seul but de la rencontre à la 67e minute.

L'équipe du Néerlandais Albert Stuivenberg, bien organisée et plus créative, a largement dominé la première mi-temps avec des occasions de Leandro Trossard (19e minute) et Alejandro Pozuelo (25e). Les Genkois se sont mis à l'abri après l'heure de jeu grâce leur maître à jouer Pozuelo. L'Espagnol, complètement décentré, a envoyé un coup franc direct dans la lucarne du gardien roumain (1-0, 67e).

C'est la 7e victoire en autant de rencontres à domicile cette saison en Europa League pour les Limbourgeois. Le Racing, tombé sur un adversaire à sa portée, s'est cependant montré appliqué et concerné de bout en bout pour écarter les champions de Roumanie.

Huitièmes de finale : historique duel Genk-La Gantoise

Le tirage au sort des huitièmes de finale de l'Europa League de football a désigné les adversaires des trois clubs belges qualifiés, ce vendredi à Nyon (Suisse), au siège de l'UEFA.

Le club de l'APOEL Nicosie sera l'adversaire d'Anderlecht (match aller à Chypre). La Gantoise rencontrera le Racing Genk avec le match aller à la Ghelamco Arena de Gand. Il y aura donc au moins un club belge en quart de finale. Les rencontres se joueront les jeudi 9 et 16 mars.

Déjà très chanceux, jeudi soir à Saint-Pétersbourg en marquant le but de la qualification à la 90e minute sur sa seule tentative au but cadrée, Anderlecht n'a pas été malheureux en héritant de l'APOEL Nicosie, le club où évoluent l'ancien Diable Rouge Igor de Camargo et un autre Belge le gardien remplaçant Urko Pardo. L'APOEL est invaincu à domicile en 7 rencontres européennes cette saison (6 victoires et 1 partage, après avoir été éliminé en qualification de la Ligue des champions par le FC Copenhague) et aligne un total de 32 rencontres sans défaite dans son stade GPS qui peut accueillir 23.000 spectateurs. Anderlecht aura l'avantage d'accueillir le match retour au stade Constant Vanden Stock.

Le choc pour les Belges dans ces huitièmes de finale est bien entendu le match entre La Gantoise et Genk (photo) Il s'agira du second duel européen entre clubs belges après le FC Malines-Anderlecht au 2e tour de la Coupe des vainqueurs de Coupes en 1988-1989.

Le vainqueur jouera pour la première fois de son histoire un quart de finale sur la scène européenne.