Au classement européen de la compétitivité, les régions belges reculent

Les Régions flamande, wallonne et de Bruxelles-Capitale ont toutes reculé en 2016 dans la classement de la compétitivité établi par la Commission européenne. Le recul est le plus important en Wallonie. En Flandre, c’est la province occidentale (photo Zeebrugge) qui se porte le moins bien. Bruxelles reste la Région la plus compétitive de notre pays.

La Commission européenne donne, tous les trois ans depuis 2010, aux régions européennes un score sur base d'une série de thèmes qui sont importants pour la compétitivité, comme les infrastructures, l'innovation et l'efficacité sur le marché du travail.

Bruxelles, associée dans le classement aux Brabants wallon et flamand, reste la région la plus compétitive du pays, mais a reculé en trois ans dans le classement. Elle se situait au 14e rang en 2013 - sur 263 régions européennes étudiées à la loupe - et était 19e l’an dernier.

Le recul est sensible pour d’autres régions de Belgique aussi. Il est particulièrement prononcé en Wallonie, qui se classe moins bien que le nord du pays. Liège, qui était 79e en 2013, est désormais 122e. Namur, qui occupait la 87e place en 2013, est désormais 121e.

En Flandre, c'est la Flandre occidentale qui s'en tire le moins bien. La province est 58e, alors que toutes les autres provinces flamandes se classent dans les 40 premiers.

Dans le reste de l’Europe ?

La région la plus compétitive d'Europe en 2016 était la capitale britannique, Londres. Elle était suivie par Utrecht (Pays-Bas), qui partage la deuxième place avec le Berkshire, le Buckinghamshire et l'Oxfordshire.

Les régions les moins compétitives se trouvent surtout en Roumanie, en Bulgarie, en Grèce et dans le sud de l'Italie.

Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistribu