"Si Marine Le Pen devient présidente en France, l’Union européenne se disloquera"

"Si la candidate du Front National, Marine Le Pen, remporte les élections présidentielles françaises, alors l’Union européenne telle que nous la connaissons aujourd’hui se disloquera". C’est l’ancien commissaire européenne au Commerce Karel De Gucht qui a fait cette déclaration, lundi soir, dans l’émission "Van Gils en Gasten" (VRT).

Karel De Gucht était invité suite à la sortie de son livre dans lequel il dissèque la situation politique actuelle. Il y écrit notamment que 2016 - l’année de l’élection de Donald Trump et du Brexit – ne constitue pas une date charnière.

Selon lui, l’élection de Trump et le Brexit sont plutôt des accidents de parcours. "Trump déclare les choses les plus énormes mais est sans cesse rappelé à l’ordre par le pouvoir judiciaire et par la presse" estime De Gucht. "Il doit constamment revenir sur ce qu’il a dit. Trump ne va donc pas s’en sortir, le système va l’emporter chaque fois. Notre système ne peut pas être mis comme ça de côté et c’est ça précisément la force de la démocratie."

"Ce n’est donc pas si grave qu’on le pense" ajoute encore De Gucht. "J’estime que le Brexit constitue un échec historique et une erreur historique pour la Grande-Bretagne, mais cela ne va pas changer le cours de l'histoire de l'Europe ni du monde."

Le Pen présidente constituerait bien un tournant historique

Mais Karel de Gucht déclare aussi que des choses peuvent arriver qui changeraient le cours de l’histoire.

"Si par exemple, lors des élections présidentielles françaises - dont le 1er tour aura lieu le 22 avril et le 2nd tour le 6 mai – Marine Le Pen est élue présidente, alors je pense honnêtement que cela constituera un tournant historique, à la fois pour la France mais aussi pour l’Union européenne. L’UE telle que nous la connaissons aujourd’hui se disloquera".

"Il y aura peut-être encore quelques pays qui se rassembleront autour de l’Allemagne mais la France fera faillite. La France a une dette publique énorme, tout comme la Belgique d’ailleurs. Le jour où Le Pen reviendra au franc français ou sortira de l’union monétaire, alors l’Etat français ne sera plus finançable. Ce pays ne pourra pas rassembler les montants nécessaire pour financer sa dette".

"Marchande de poisson"

Karel De Gucht qualifie Marine Le Pen de "marchande de poisson".

"Je l’ai entendue plusieurs fois s’exprimer au Parlement européen et elle est très brutale. Je n’ai rien contre les marchandes de poisson mais alors qu’elle aille vendre des poissons".