Bart De Wever interdit un meeting turc à Berchem

Le bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever (photo), a interdit une réunion du parti turc MHP qui devait avoir lieu vendredi 17 mars, dans une salle privée, dans le district anversois de Berchem. Le président du MHP, le parti d’action nationaliste de Turquie, devait s’exprimer lors de ce meeting. La décision a été prise en concertation avec la police locale, qui a tenu compte des risques de trouble de l’ordre public.
Nicolas Maeterlinck

Le bourgmestre anversois et président de la N-VA avait déjà interdit une première réunion des Loups Gris, organisation liée au parti d'extrême-droite MHP, prévue au Linkeroever à Anvers.

Il s'agissait alors d'un événement qui se déroulait dans un immeuble dépendant de la ville. A Berchem, le meeting est annoncé dans un lieu privé.

"S'il y a des présomptions sérieuses d'un risque pour l'ordre public et la sécurité, il est possible d'intervenir même s'il s'agit d'un endroit privé. Les organisateurs seront mis au courant par écrit de l'interdiction", a indiqué le porte-parole de Bart De Wever.

Le parti d’extrême-droite Vlaams Belang a fait savoir plus tôt dans la journée que cet événement aurait lieu et qu'il organiserait une contre-manifestation, à propos de laquelle il devait encore introduire une demande.