La manifestation du secteur non-marchand rassemble 14.000 personnes

Un cortège rouge, bleu et vert s'est élancé mardi vers 10h45 dans le boulevard Botanique à Bruxelles, marquant le début d'un nouvelle manifestation nationale des secteurs non-marchands. La manifestation a rassemblé quelque 14.000 personnes, selon la police.

Les militants libéraux portaient symboliquement des lunettes de soleil en ce premier jour de printemps, car les décisions politiques "brillent par leur absence" et éblouissent les travailleurs, selon la CGSLB.

Cela fait des mois que les syndicats réclament de nouveaux accords sociaux pour le secteur, qui recouvre tant les hôpitaux que l'aide à la jeunesse, les maisons de repos ou le socioculturel.
Des négociations ont bien été entamées au fédéral et au sein des entités fédérées, mais les discussions n'avancent pas, dénoncent les syndicats.

"On nous marche sur les pieds", clame Christian Masai, secrétaire fédéral du Setca. "Il nous faut un budget pour pouvoir avancer dans les accords sociaux."
"Ca patauge", approuve Eric Dubois, secrétaire national de la CGSLB. "Il n'y a pour l'instant ni décisions politiques, ni budgétaires." Les réunions qui se sont tenues jusqu'ici avec les responsables politiques "relèvent de l'occupationnel, alors qu'on nous a promis des accords avant l'été", souligne-t-il.
Les travailleurs réclament de meilleures conditions de travail, c'est-à-dire notamment une réduction collective du temps de travail avec des embauches compensatoires, ainsi qu'une amélioration du pouvoir d'achat.

"Il nous faut plus de bras pour rendre service à la population", selon Patricia Piette, secrétaire nationale à la CNE.

La manifestation doit aboutir dans le quartier Sainte-Catherine pour entendre les discours des responsables syndicaux. Aucune rencontre n'est prévue mardi avec les responsables politiques.

Au niveau fédéral, une réunion est prévue jeudi, tandis qu'une rencontre doit avoir lieu le 31 mars avec la Fédération Wallonie-Bruxelles. Au niveau régional, rien n'est programmé.

14.000 personnes

La manifestation nationale des secteurs non-marchands a rassemblé 14.000 personnes à Bruxelles, selon la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles. Les syndicats attendaient 10.000 participants et évoquaient le chiffre de 12.000 manifestants en début de parcours.

Le cortège se rassemblait peu à peu sur la place Sainte-Catherine à Bruxelles vers 12h30, où les responsables syndicaux doivent prononcer des discours.

La station de métro Sainte-Catherine a par ailleurs été fermée sur ordre de police. Une précédente manifestation nationale avait rassemblé plus de 17.000 personnes en novembre 2016.