GAIA exige des caméras dans les abattoirs

Michel Vandenbosch, le président de l’organisation de défense des animaux GAIA demande le placement de caméras afin de mettre fin à la situation intolérable dans les abattoirs. Il réagissait ce jeudi après la diffusion des images de maltraitance animale dans l’abattoir de Tielt (Flandre occidentale) diffusées jeudi par Anima Rights.

L'organisation de défense des animaux GAIA vient de décider de déposer plainte, en concertation avec l'association Animal Rights contre "les bourreaux d'animaux" qui travaillent à l'abattoir de Tielt, précise Gaia dans un communiqué jeudi après-midi. Des cas de maltraitance d'animaux sont présumés avoir eu lieu dans cet abattoir, selon des images diffusées jeudi par Anima Rights.

GAIA exige que les activités d'abattage de l'abattoir incriminé soient immédiatement suspendues, aussi longtemps qu'on ne peut prouver que les cruautés dévoilées ne peuvent désormais plus avoir lieu. "Mais il y a aussi un problème d'affaiblissement des normes", continue le président de Gaia, Michel Vandenbosch. "C'est un problème de culture d'entreprise, et les responsables ne sont pas uniquement les 'petits employés' mais aussi les dirigeants de l'abattoir", estime Michel Vandenbosch.

Ben Weyts retire la licence d'exploitation de l'abattoir

Le ministre flamand du Bien-être animal Ben Weyts (N-VA) a décidé de retirer la licence d'exploitation de l'abattoir de Tielt, de sorte que les activités de l'abattoir sont suspendues jusqu'à nouvel ordre.

Le ministre a pris cette décision après la diffusion des images de maltraitances de porcs tournées en caméra cachée par l'organisation Animal Rights. Le ministre a estimé que ces images étaient "épouvantables" et "totalement indignes d'une société civilisée". Une équipe d'inpection a été envoyée dans cet abattoir.