Guy Cassiers invité au Festival d’Avignon

Le metteur en scène de théâtre anversois Guy Cassiers (photo) présentera en juillet à la 71e édition du prestigieux festival provençal une pièce de 2013 intitulée "Le Sec et l’Humide" de Jonathan Littell, consacrée à Léon Degrelle, mais aussi "Grenzgeval" de l'Autrichienne Elfriede Jelinek, qui parle de la crise européenne des réfugiés. Le Festival d’Avignon - le plus grand festival de théâtre d’Europe - proposera du 6 au 26 juillet une quarantaine de productions de musique, théâtre et danse, placées sous le signe de l’Afrique et des femmes.

Metteur en scène de théâtre mais aussi d’opéra, Guy Cassiers a été directeur artistique du ro theater à Rotterdam entre 1998 et 2006, avant de reprendre la direction du Toneelhuis d’Anvers, l’un des principaux théâtres en Flandre.

L’Anversois de 56 ans proposera du 18 au 24 juillet au Festival d’Avignon "Grenzgeval" (Borderline), une pièce de 2013 du Prix Nobel de Littérature 2004 Elfriede Jelinek qui traite de la crise européenne des réfugiés. La pièce adaptée par Guy Cassiers est chorégraphiée par la Française Maud Le Pladec.

Cette pièce sera d’abord donnée en Première le 4 mai au théâtre Bourla d’Anvers, avant d’être jouée au mois de juin au Kaaitheater de Bruxelles (photo).

Mais Cassiers emmène aussi dans ses valises pour la Provence "Le Sec et l'Humide", un récit de l'auteur franco-américain Jonathan Littell à propos du fasciste belge Léon Degrelle (1906-1994). Du 9 au 12 juillet sur L’Autre Scène du Grand Avignon.