Un tiers des Belges n’a pas épargné l’an dernier

Le Belge épargne en moyenne 186 euros par mois, mais ce montant reste une moyenne puisqu’un Belge sur trois n’a rien mis de côté au cours des douze mois écoulés. Le manque de possibilités financières en est la cause principale. C’est ce qu’indique une enquête réalisée par Wikifin, en partenariat avec les journaux De Tijd et L’Echo, ainsi que Radio 1 (VRT) et la RTBF. Les résultats sont publiés à l’ouverture de la "Semaine de l’argent".

L’enquête de Wikifin a été réalisée entre le 23 janvier et le 7 février derniers, sur un échantillon représentatif de 1.002 personnes âgées de 25 à 74 ans. Il en ressort que le montant moyen épargné par les Belges chaque mois est de 186 euros, mais qu’un tiers des personnes interrogées n’ont rien épargné au cours de l’année écoulée. Si l’on ne tient compte que des épargnants, le montant moyen qu’ils mettent de côté chaque mois est alors de 326,5 euros.

Le manque de possibilités financières reste la première raison de cette absence d'épargne (66%), suivie par l'impression qu'épargner ne rapporte rien (21%) ou qu'il sera temps de le faire plus tard (7%).

Ce sont les personnes âgées de 25 à 34 ans qui épargnent généralement le plus (80% d’entre elles le font), tandis que les 35 à 44 ans (60% d’épargnants) et les plus de 65 ans (50%) sont les moins écureuils.

Parmi les propriétaires d’un bien immobilier, 72% des personnes interrogées peuvent mettre de l’argent de côté tous les mois, contre 65% des citoyens qui ne sont pas propriétaires.

Le compte d’épargne chouchouté

Le versement sur un compte d'épargne reste la norme (74% des épargnants y ont recours), tandis que la constitution d'une épargne-pension a également la cote chez plus d'un Belge sur quatre. Moins de 20% des personnes interrogées placent plutôt l’argent économisé sur leur compte courant.

Les fonds de placement ne semblent convaincre que 16% des épargnants, mais tout de même nettement plus que les actions (10%) et que les assurances-vie (9%), les obligations ou l’achat d’or. L’achat d’une habitation pour usage propre, ou l’achat d’un bien immobilier et sa mise en location semblent également être des investissements peu envisagés par les Belges, si l’on en croit l’enquête de Wikifin.

Majoritairement, les citoyens belges estiment ne pas avoir assez d'argent mis de côté. Mais la tendance s'inverse progressivement avec l'âge. Idéalement, le Belge aimerait tout de même pouvoir disposer de plus de deux fois les revenus nets de son ménage afin de pouvoir faire face sereinement aux imprévus, qui restent la première motivation d'épargne.