La Petite Ceinture de Bruxelles accueillera les cyclistes

D’ici trois ans, la Petite Ceinture de la capitale vivra une transformation historique sur le plan de la mobilité. Des pistes cyclables bidirectionnelles de couleur ocre et séparées du trafic automobile de chaque côté de son parcours y seront en effet aménagées. C’est ce qu’a annoncé le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet. La Région bruxelloise injectera 25 millions d’euros dans ces travaux, qui misent aussi sur un élargissement des trottoirs en divers endroits.

Sur certains tronçons de cet anneau routier, dont la conception originale était orientée en priorité vers le trafic automobile, un accès strictement local pour le trafic motorisé sera maintenu au profit des ambassades ou de lieux n'offrant aucune autre alternative d'accès aux personnes à mobilité réduite. Cependant, les cyclistes auront la priorité absolue sur ces voies latérales.

Ce réaménagement ira de pair avec celui d'une pré-sélection aux carrefours, une amélioration de la synchronisation des feux de circulation, et une réduction du nombre de places de stationnement de l'ordre de 20% sur l'ensemble de la Petite Ceinture. Il restera 2.250 des 2.950 places répertoriées actuellement.

Selon Pascal Smet (photo), ces places sont essentiellement utilisées par les touristes et les navetteurs. Elles deviendront progressivement toutes payantes. Le déficit créé sera aisément absorbé par les parkings souterrains dont la capacité (10.000 places) est sous-utilisée en moyenne à hauteur de 40%.

Premiers changements dès cette année

En 2017, les premiers changements concrets dans le sens de ce projet concerneront le Boulevard Poincaré où les travaux ont démarré, le tronçon Yser Rogier et les environs de la Place Madou. Le permis d'urbanisme pour la piste cyclable du Boulevard Baudouin a été délivré. Ce sera le cas de celle de la place Madou cette semaine. La plupart des autres demandes de permis de construire seront déposées dans les prochains jours.

Mais le gros des travaux aura lieu en 2018. Selon le ministre Pascal Smet, l'aménagement des 12 kilomètres de pistes cyclables sur la Petite Ceinture sera réalisé en tenant compte de l'agenda de rénovation des tunnels routiers, à commencer par celui de la porte de Hal dont les travaux ont commencé. Il s’agit ainsi de limiter au maximum les embarras de circulation.

Il a été décidé de ne pas attendre le réaménagement plus complet du trafic sur plusieurs tronçons de cet anneau routier qui est prévu dans les prochaines années. Les bourgmestres de la Ville de Bruxelles, de Saint-Gilles et de Saint-Josse-ten-Noode ont été étroitement impliqués dans le développement du projet.

Les détails de ce projet de mobilité

Pour présenter le projet à la population, Bruxelles mobilité organise un apéro cycliste le 29 mars entre 15h et 18h, le long de la Petite Ceinture, à hauteur de la librairie Filigranes.

Le projet est détaillé sur un site web créé à cet effet (www.petite-ceinture.brussels). Une application #BikeForBrussels a également été créée.

Quelque 10.000 flyers explicatifs seront par ailleurs distribués dans le même souci d'informer au mieux les usagers.