Le conducteur fou du Meir maintenu en détention

La Chambre du conseil a décidé ce mardi de prolonger la détention du Français d’origine tunisienne (photo) qui a été appréhendé le 23 mars à la suite de sa course folle en voiture sur le piétonnier anversois et qui a été inculpé vendredi de tentative d’assassinat à caractère terroriste et d’infraction à la législation sur les armes.

Lors de son arrestation jeudi sur le quai Saint-Michel d’Anvers, l’homme de 39 ans avait des armes blanches dans le coffre de sa voiture, ainsi qu’une arme à feu partiellement démontée. Il était également sous influence de l’alcool et peut-être aussi de stupéfiants.

Bien que Mohamed R. ait déjà été inculpé vendredi dernier, par le juge d’instruction, de tentative d’assassinat à caractère terroriste, de tentative de coups et blessures à caractère terroriste et d’infraction à la législation sur les armes, il n’est toujours pas clair s’il avait l’intention de commettre un attentat, éventuellement terroriste.

L’homme nie et affirme seulement avoir été à la recherche de son amie et s’être engagé par erreur sur le Meir piétonnier (photo archives). La "grande vitesse" à laquelle il roulait doit également encore être examinée par les enquêteurs. Actuellement, cette constatation ne serait basée que sur des déclarations de témoins.