Le Conseil d’Etat suspend le permis d’environnement d’Uplace

Le Conseil d’Etat a suspendu, ce jeudi, le permis environnemental pour la construction du centre commercial Uplace situé à Machelen (Brabant flamand) et ce, en attendant la décision sur le fond. Selon le Conseil d’Etat, la construction de ce complexe commercial aurait des conséquences définitivement néfastes. Le patron d’Uplace qualifie cet arrêt de stupéfiant.

La ministre flamande de l'Environnement Joke Schauvliege (CD&V) avait accordé un permis environnemental au projet, en juin de l'année dernière, et ce malgré le fait que la licence précédente avait été annulée par le Conseil d'Etat. En décembre Uplace avait obtenu une nouvelle autorisation d’implantation. Le centre commercial espérait alors pouvoir débuter les travaux de construction en 2017 mais c’était sans compter cet arrêt du Conseil d’Etat.

La septième chambre du Conseil d'Etat a suspendu jeudi matin l'autorisation environnementale pour la construction du centre commercial à Machelen.

Le Conseil d'Etat souligne notamment que depuis l'élaboration de l'étude d'incidences sur l'environnement en 2010 - effectuée sur la base des comptages et modèles de circulation disponibles et utilisés alors - des changements sont intervenus et ont pu influencer négativement l'évaluation concernant les effets sur la mobilité et l'impact sur la qualité de l'air. Uplace qualifie cet arrêt de stupéfiant. "En tant qu’entrepreneur je suis choqué de constater qu’une telle chose peut arriver dans un Etat de droit", a déclaré Bart Verhaeghe, président de Uplace. De son côté le bourgmestre de Vilvorde Hans Bonte s’est réjoui de cette suspension.
 

Uplace en chiffres

Le projet doit comprendre 55.000 m² de commerces (270 magasins) et une cinquantaine de bars et restaurants sur 10.500 m², un hôtel de 180 chambres, 52.000 m² de bureaux, 30.000 m² de loisirs, un théâtre de 3.000 places, un cinéma multiplexe de 10 salles et une zone pour enfants de type Legoland. Le tout dans une architecture aérée, vêtue de verre et verdoyante.