Accord sur le contrôle budgétaire flamand

Le gouvernement flamand est parvenu vendredi soir à un accord sur le contrôle budgétaire 2017. Un boni de 145 millions d’euros est avancé. Cent millions d’euros seront mis de côté comme matelas de sécurité et 45 millions iront à de nouvelles mesures, a indiqué le ministre-président Geert Bourgeois (photo archives).

Le léger boni a pu être atteint grâce à des résultats économiques en hausse et aux efforts réalisés durant les dernières années. Comme convenu, les investissements liés à la liaison Oosterweel du ring d'Anvers (photo) et aux hôpitaux ont été écartés du calcul.

"Sur un budget de 40 milliards d'euros, on peut parler d'équilibre", a commenté le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA).

L’accord était de réserver près de 32 millions d’euros pour le Fonds des calamités, ce qui porte à 57,8 millions d’euros le montant qui sera versé à ce Fonds cette année. Cela représente une hausse de 26,2 millions d’euros.

Mais en-dehors de cela, un boni de 145 millions d’euros a pu être dégagé. Le gouvernement se veut prudent, puisque 100 millions seront mis de côté pour d'éventuels coups durs. Les 45 millions restants iront à de nouvelles mesures - "des investissements" indiquait Geert Bourgeois à la VRT -, dont on sait seulement qu'elles concerneront plusieurs domaines et qu'il s'agira de mesures uniques.

Jonas Roosens