Un nouveau billet de 50 euros pour déjouer la contrefaçon

La Banque nationale de Belgique (BNB) a mis ce mardi un nouveau billet de 50 euros (photo) en circulation. Ce dernier était également lancé dans les 18 autres pays de la zone euro. Il est doté d’une série de dispositifs de pointe pour lutter contre la contrefaçon, mais aussi d’éléments en relief pour les malvoyants. Les anciens billets de 50 euros restent valables, mais seront progressivement retirés de la circulation.

Le nouveau billet de 50 euros rassemble beaucoup à celui qui avait été lancé en 2002, lors de la création de la monnaie unique et qui n’a jamais été rénové depuis lors. Il s’agit d’ailleurs de la coupure la plus utilisée dans la zone euro, qui compte maintenant 19 pays.

L’une des nouveautés du billet est une fenêtre transparente, dans laquelle on aperçoit un portrait de la princesse Europe, héroïne de la mythologie grecque. Cette fenêtre est incorporée dans une bande métallique à droite du billet. Celui-ci comprend d’ailleurs des éléments imprimés en relief, pour faciliter sa reconnaissance par les malvoyants.

Le chiffre 50 est écrit en vert émeraude, dans une matière qui change de couleur (et passe au bleu) lorsque le billet est incliné. Tous ces éléments de hautes technologies le rendent d’autant plus difficile à falsifié.

Les anciens billets de 50 euros resteront valables, mais seront progressivement retirés de la circulation.