L’équipe D5 du Centre de crise récompensée pour son travail le 22 mars

L’équipe chargée de renforcer la communication du Centre de crise belge (photo) en cas d’urgence - la Team D5 - a reçu un prix pour sa "remarquable" communication lors des attentats du 22 mars 2016 à Brussels Airport et dans le métro bruxellois. Plus particulièrement pour son utilisation des réseaux sociaux. L’EENA, l’association qui promeut le numéro d’urgence européen 112, le lui a décerné officiellement lors de sa conférence annuelle à Budapest, en présence du ministre de l’Intérieur, Jan Jambon.

L'European Emergency Number Association (EENA) a remis à la Team D5 le Prix 112 de la communication de crise pour son "travail remarquable sur les réseaux sociaux" pendant et après les attentats qui ont frappé Zaventem puis Bruxelles le 22 mars 2016. "Ils n'ont pas seulement partagé de l'information et tenu la population au courant. Ils ont aussi travaillé activement avec les citoyens dans des circonstances difficiles", considère l'organisation non-gouvernementale. "Nous saluons la Team D5 pour sa contribution exceptionnelle à la démonstration de la puissance des réseaux sociaux en temps de crise."

Opérationnelle depuis 2014, la Team D5 compte 35 communicateurs professionnels volontaires. La plupart travaillent au sein de villes et communes ou dans les services fédéraux auprès des gouverneurs des provinces, mais également au sein de services d'urgence et d'intervention voire du secteur privé.

Lors des attentats du 22 mars, une formation était justement prévue pour la Team D5. Seize membres ont été immédiatement mobilisés en soutien aux porte-paroles des ministres et autorités compétentes belges. Ces personnes ont monitoré et analysé les médias et les réseaux sociaux. Elles ont également donné des conseils sur la communication de crise à tous les partenaires, rédigé des communiqués et interagi sur les réseaux sociaux. Enfin, elles ont pris en charge les relations de presse et coordonné les actions pour informer la population de manière cohérente.

La Team D5 pionnière en Europe

"Le 22 mars 2016, j'ai passé toute ma journée au Centre de crise pour gérer la situation en termes de sécurité. J'ai pu y apprécier le professionnalisme des équipes du Centre de crise dans leur ensemble, et notamment l'expertise du Team D5 en termes de communication de crise. Je suis heureux que cette équipe puisse recevoir ce prix qui est entièrement mérité et qui consacre un travail pas toujours visible pour le public", a déclaré le ministre Jan Jambon (photo archives).

"Ce réseau belge de renfort en communication de crise est une structure qui fait figure de pionnière dans le secteur de la communication de crise en Europe", souligne également son cabinet. En trois ans d'existence, l'équipe a été activée plus d'une vingtaine de fois pour des situations aussi diverses qu'une collision en chaîne sur une autoroute, une fuite chimique en provenance d'un navire, un incendie industriel, un accident de bus ou une tempête maritime, outre les menaces d'attentats et attentats.

Parmi les autres lauréats des "awards" 2017 de l'EENA, figurent aussi Laura et William, deux Australiens rescapés des attentats perpétrés à Paris le 13 novembre 2015. En vacances dans la capitale française, ils buvaient un café lorsque des djihadistes ont ouvert le feu. Ils ont immédiatement tenté de venir en aide aux victimes. L'association leur a remis le prix des "citoyens extraordinaires".