Le cimetière Flanders Fields a un nouveau centre des visiteurs

Le nouveau centre des visiteurs du cimetière américain Flanders Fields, à Waregem (Flandre occidentale), a été inauguré jeudi. Cent ans jour pour jour après le début de la participation des Etats-Unis à la Première Guerre mondiale. C'est le seul site où sont enterrés des soldats américains tombés en Belgique lors de la Grande Guerre.

Le cimetière, géré par l'American Battle Monuments Commission, avait été sous le feu des projecteurs lors de la visite du président Obama en 2014, pour le centenaire du début de la Première Guerre mondiale.

Beaucoup de choses ont changé depuis la visite du 44e président des États-Unis. Les citoyens peuvent désormais "adopter" une tombe et un nouveau centre a été construit pour les visiteurs. L'objectif est de maintenir l'intérêt pour la Grande Guerre au-delà de 2018, qui marquera le 100e anniversaire de la fin du conflit.

Au sein du centre, les visiteurs en apprendront davantage sur la participation des États-Unis à la guerre. Une ligne du temps offre aussi la possibilité de suivre la progression des quatre divisions américaines engagées.

Un autre centre consacré à la même thématique ouvrira prochainement ses portes à l'hippodrome de Waregem. Un chemin de 411 dalles, représentant les 368 tués et 43 disparus américains recensés à Flanders Fields, reliera les deux sites.