Terrorisme : 2 personnes arrêtées dans un nouveau dossier

La police fédérale judiciaire de Bruxelles a mené cinq perquisitions (photo archives) dans la nuit de jeudi à vendredi, dans les communes de Molenbeek, Roosdaal et Ganshoren. Cinq personnes ont été emmenées pour être auditionnées. D’après les informations obtenues par la VRT, il s’agirait de personnes provenant de l’entourage d’Abdelhamid Abaaoud et de Salah Abdeslam. Les perquisitions auraient fait suite à des informations concernant des projets d’attentats qu’auraient entretenus ces personnes. Le parquet annonce ce samedi avoir procédé à l'arrestation de deux des 5 personnes, les autres ayant été libérées sans condition.

Les perquisitions ont été menées dans le cadre d’un nouveau dossier de terrorisme. La police judiciaire fédérale a trouvé deux armes de poing, un gilet pare-balles ainsi que des munitions, mais aussi une certaine quantité de cannabis. Des précisions émanant d’un communiqué de presse du parquet fédéral.

Cinq personnes ont été emmenées pour audition. Elles sont soupçonnées d’avoir participé aux activités d’un groupe terroriste. Le juge d’instruction devait décider ce samedi de leur maintien ou non en détention.

Le parquet a annoncé ce samedi midi que deux des cinq personnes étaient maintenues en détention, pour infraction à la loi sur les armes notamment. Il s'agit de deux frères. Les trois autres personnes interpellées ont été libérées, sans conditions. 

D’après les informations obtenues par la VRT, les personnes interpellées proviendraient de l’entourage des terroristes Abdelhamid Abaaoud (photo) et Salah Abdeslam. Il y aurait eu des indications que ces personnes avaient des projets pour commettre un attentat en Belgique. Il n’est pas encore clair si elles étaient déjà avancées dans la préparation de ces projets.

Le parquet fédéral indique également que ce dossier est totalement indépendant des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et de ceux du 22 mars 2016 à Bruxelles et Zaventem, tout comme de la fusillade à caractère terroriste perpétrée jeudi soir sur les Champs-Elysées à Paris.