Alejandro Valverde remporte la 103e édition de Liège-Bastogne-Liège

Pour la quatrième fois de sa carrière, l’Espagnol de 36 ans s’est imposé ce dimanche à Ans, au terme de la 103e édition de la course cycliste "Doyenne des classiques". A l’arrivée des 258 kilomètres, le coureur de l’équipe Movistar (photo) a devancé l’Irlandais Dan Martin (Quick-Step Floors) et le Polonais Michal Kwiatkowsli (Sky). Le premier Belge est Greg van Avermaet, qui a terminé onzième. Valverde a dédié sa victoire à son ami Michele Scarponi, le coureur italien tué samedi dans un accident de la route.

Huit coureurs ont échappé à la vigilance du peloton dès le 10e kilomètre et ont très vite creusé un écart, qui a culminé à plus de 13 minutes. Cette échappée matinale était composée de Tiago Machado (Katusha), Anthony Perez, Stéphane Rossetto (Cofidis), Mekseb Debesay (Dimension Data), Bart De Clercq (Lotto-Soudal), Nick Van der Lijke (Roompot), Fabien Grellier (Direct Energie) et Aaron Gate (Aqua Blue). Le Belge Olivier Pardini (WB-Veranclassic-Aqua Protect) allait tenter, pendant plus de 60 kilomètres, de rejoindre le groupe des échappés, sur lequel il est revenu à 20 secondes avant de lâcher pris et d'être repris par le peloton.

Les équipes Quick-Step Floors et Movistar ont pris les commandes du peloton à quelque 60 kilomètres de l'arrivée alors que l'écart avec les échappés était encore de 7 minutes. Le peloton est résolument passé à la vitesse supérieure dans l'ascension de La Redoute, la plus grosse difficulté du parcours, à 45 kilomètres de l'arrivée, où les premières grosses cassures se sont produites.

La côte de La Roche-aux-Faucons, à 20 kilomètres de l'arrivée, a provoqué un nouvel écrémage du peloton, sous l'impulsion notamment de Sergio Henao (Sky) et de Roman Kreuziger (Orica-Scott). Le Français Alexis Vuillermoz a embrayé avec une contre-offensive derrière le dernier rescapé de l'échappée matinale, le Français Stéphane Rossetto. Cette contre-attaque a été reprise par le peloton avant la côte de Saint-Nicolas, alors que Wellens jouait son va-tout en faisant la jonction avec le leader Rossetto. L'offensive du leader de Lotto-Soudal allait être neutralisée par le peloton dans Saint-Nicolas, à 6 kilomètres du but.

Une trentaine de favoris se sont présentés au pied de Ans derrière l'Italien Davide Formolo (Cannondale-Drapac), légèrement détaché. L'Irlandais Dan Martin a joué son dernier atout dans la côte d’Ans, où il s'est fait surpasser par Alejandro Valverde qui prenait la victoire. Le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky) a complété le podium de la 103e édition de Liège-Bastogne-Liège. Michael Matthews est quatrième et Ion Izagirre cinquième. Greg Van Avermaet (photo), le premier Belge à passer la ligne d’arrivée, a terminé onzième.

Déjà vainqueur en 2006, 2008 et 2015, Valverde rejoint l'Italien Moreno Argentin au palmarès, à une seule victoire du record d'Eddy Merckx. Lauréat de la Flèche Wallonne mercredi dernier, l'Espagnol - dont c'est le onzième succès de la saison 2017 - succède au Néerlandais Wout Poels, vainqueur en 2016.

Les larmes de Valverde

A bientôt 37 ans, Valverde est devenu le plus vieux coureur à s'imposer dans la "Doyenne des classiques". Le Murcien, très ému à l'arrivée (photo), a dédié sa victoire au coureur italien Michele Scarponi, décédé samedi dans un accident de la route à l'entraînement. Il a été heurté par une camionnette et est décédé sur le coup.

"Je me suis senti très mal, comme tout le monde, à l'annonce de la mort de Michele", a indiqué Alejandro Valverde après sa victoire à Ans, ce dimanche. "Je lui dédie, ainsi qu'à sa famille, cette victoire historique à Liège-Bastogne-Liège. Mon équipe était très forte et elle a réalisé un travail exceptionnel pour me conduire à la victoire."