Le tourisme reprend en Flandre

À la suite des attentats du 22 mars 2016, de nombreux étrangers ont décidé d’annuler leurs vacances en Flandre, mais le secteur du tourisme en Flandre est en train de se reprendre, assure le ministre Ben Weyts (N-VA).
BELGA/LALMAND

De 2015 à 2016, le nombre de nuitées a diminué de près de 6 %, les attentats à Bruxelles et à Zaventem peuvent expliquer cette baisse d’affluence. Il est également à noter que l’année 2015 constituait une année-record au niveau touristique.

À la suite des attentats du 22 mars 2016, de nombreux touristes étrangers ont décommandé leur voyage, selon les statistiques de Toerisme Vlaanderen. On constate par exemple une diminution de visiteurs japonais (-45 %), américains (-25 %) et britanniques (-11 %). Fait frappant : les attentats n’ont pas découragé les touristes belges : ils ont presque autant séjourné dans un hôtel, un camping ou un autre logement en Flandre.

Selon le ministre flamand du Tourisme, Ben Weyts (N-VA), la relance est en marche : "En cas d’attentat ou de mauvaise réputation, on constate très rapidement une forte diminution du nombre de touristes, mais ça se rétablit. Et on le voit maintenant : la reprise a débuté en décembre et se poursuit en janvier et février. Les touristes asiatiques et américains reviennent en Flandre."