Trump ordonne une taxe antidumping sur l'acier belge

L'administration américaine a pointé huit pays pratiquant, selon elle, du dumping sur l'acier sur le marché américain. L'un de ces pays est la Belgique. Les autorités américaines ont décidé d'imposer une taxe à l'importation de l'acier en provenance de ces pays. Chez nous ce n’est pas Le plus grand producteur d’acier du pays Arcelo-Mittal qui serait touché mais bien NLMK Clabecq, un groupe russe spécialisé dans la sidérurgie.

La commission américaine du commerce international (ITC) est d'avis que l'industrie locale est défavorisée par l'importation d'"acier plat carbone coupé à longueur" (carbon, alloy steel cut-to-length plate) depuis l'Autriche, la Belgique, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, la Corée et Taiwan.

Selon l'ITC, l'acier est vendu aux Etats-Unis "à un prix correct". Le ministère américain du commerce imposera une taxe antidumping sur les importations. Cette taxe n'aura pas d'effet rétroactif au-delà du 14 novembre 2016.

Un porte-parole d'ArcelorMittal Gand a indiqué que les sites de Gand et de Liège n'étaient pas visés par la mesure. Elle toucherait par contre NLMK Clabecq, un groupe russe spécialisé dans la sidérurgie qui a repris une partie des anciennes forges de Clabecq.