DHL Aviation ouvre une enquête pour un possible abus de contrats journaliers

L'entreprise de livraison DHL Aviation, basée à l'aéroport de Zaventem, a lancé une enquête interne après qu'un reportage, pour le magazine "Pano", y ait été tourné en caméra cachée. Ce reportage est diffusé ce mercredi soir à 21h25 sur la chaîne Eén (VRT).
© VRT

Pour la réalisation de ce reportage, le journaliste Michaël Dilissen a travaillé pendant trois semaines sous une fausse identité dans l'entreprise DHL comme chargeur-déchargeur. Il y aurait constaté des abus de contrats journaliers, parfois accumulés sur plusieurs semaines, voire mois, alors que leur recours est strictement encadré.

 

L'inspection du travail s'est dit surprise et a indiqué à la VRT qu'elle "ne menait aucun contrôle dans le secteur, car cela avait été discuté entre les syndicats et les employés". "Je pense que ce n'est pas digne, on pourrait parler d'une sorte de dumping social au niveau belge", selon Philippe Vanden Broeck de l'inspection du travail.

"Il y a de nombreuses règles directement négociées dans le secteur, mais elles ne sont vraisemblablement pas équilibrées. Nous trouvons cela un peu frustrant de voir qu'aujourd'hui une telle chose est encore possible", poursuit l'inspection. Les ouvriers n'osent en plus pas déposer plainte car ils ont peur de perdre leur travail, selon l'inspection.

"Le problème est que nous ne recevons aucune plainte dans ce secteur. Les gens cherchent un job" et sont prêts à de nombreux sacrifices pour obtenir quelque chose. "Le vendredi soir, vous ne savez pas si vous pourrez travailler lundi. Dans ces conditions, le danger de la manipulation et de l'arbitraire des employeurs n'est jamais exclu."