Dès 2035, les véhicules aux carburants fossiles ne pourront plus être vendus en Flandre

En 2035 on ne pourra plus vendre en Flandre de véhicules roulant aux carburants fossiles. C’est un objectif européen auquel le gouvernement flamand souscrit à présent. En 2035 les véhicules vendus en Flandre ne pourront plus produire d’émissions polluantes. Concrètement seuls les véhicules électriques ou à l’hydrogène pourront encore être vendus.
AP2008

Le gouvernement flamand a approuvé le projet "Vision énergétique 2030-2050". Ce texte établit quelle sera la politique énergétique après 2020, il est le résultat d’un an de concertations entre le ministre de l’Energie Bart Tommelein (Open VLD), plus de 40 intervenants et les citoyens.

Avec ce changement en matière énergétique, la Flandre veut réduire les changements climatiques et diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95% d’ici 2050.

Sur les routes, le gouvernement flamand va tenter de diminuer les kilomètres parcourus. Il veut encourager le transport partagé (transports en commun, voitures électriques et bicyclettes partagées), des alternatives au transport de marchandise sont aussi nécessaires.

La Flandre espère atteindre les objectifs européens d’ici 2035, cela signifierait que plus aucune voiture polluante ne serait vendue. Concrètement seules les voitures électriques ou à l’hydrogène pourront encore être vendues.

La fédération de l’automobile Febiac soutient ce projet ambitieux mais émet des réserves au sujet des batteries électriques : "Les batteries d’aujourd’hui ne répondent pas encore aux exigeances techniques pour pouvoir être adaptées à l'ensemble des voitures. Elles devraient être plus légères et moins chères. Enfin leur fabrication devrait être plus facile ainsi que leur recyclage. Il faudrait aussi qu’elles puissent être rechargées plus rapidement et avoir une autonomie plus importante", estime la Febiac.