Pour la première fois une Belge décroche le prix de meilleur professeur de néerlandais

Tamara Stojákovic, une réfugiée bosniaque qui est arrivée en Belgique à l’âge de 11 ans, a reçu ce samedi après-midi lors de l’émission "De Taalstaat" sur la radio néerlandaise publique NP0 (Radio1), le prix de meilleur professeur de néerlandais.

D’après le jury, cette enseignante à la Koninklijk Atheneum de Merksem (Anvers) parvient à s’adapter parfaitement à l’environnement de ses élèves. "Elle réalise et partage des petits films. Elle utilise aussi les entretiens d’évaluation au lieu d’examens oraux car elle estime qu’elle a trop peu de temps à consacrer à ses élèves" ajoute le jury.

Tamara Stojákovic a d’autant plus de mérite qu’elle est arrivée à l’âge de 11 ans seulement en Belgique. Elle fuyait la guerre en Bosnie son pays d’origine.

"Lorsque nous sommes arrivés ici je ne parlais pas un mot de néerlandais. A l’époque, il n’y avait pas encore de cours pour primo arrivants, j’ai donc suivi les cours dans l’enseignement normal. Au début j’ai rencontré beaucoup de difficultés mais en lisant de nombreux livres, le niveau de mon néerlandais s’est amélioré", a-t-elle expliqué à la VRT. "Le néerlandais est une langue très difficile. J’e m’en rends compte aujourd’hui parce que je l’enseigne".

Cela fait 7 ans qu’elle est professeur. Je tente toujours de répondre aux demandes de mes élèves en pensant à ce dont ils auront besoin plus tard dans la vie réelle. Cela m’est déjà arrivé de donner cours sur la meilleure manière de postuler pour un emploi, ou comment introduire une demande pour obtenir une bourse d’étude etc…

Alors qu’elle avait déclaré que sa nomination représentait déjà une victoire pour elle, elle était terriblement heureuse ce samedi après-midi de son prix.