Bourgeois sous le feu des critiques de sa majorité après sa décision sur la carte forestière

Le ministre président flamand Geert Bourgeois (N-VA) a été critiqué par les partis de la majorité au Parlement flamand, le CD&V et l’Open VLD après sa décision vendredi de supprimer la carte forestière sans que la ministre en charge du dossier Joke Schauvliege (CD&V) n’en soit avertie.

Geert Bourgois affirme avoir rempli son rôle et son devoir de chef gouvernement en supprimant cette carte forestière, un projet de protection de quelque 12.000 hectares de bois en Flandre.

Le bureau du CD&V doit décider, ce lundi, de la manière dont le parti va réagir à une manœuvre jugée déloyale.

Les ministres flamands ne font pour l’instant aucun commentaires mais certains estiment que cet incident ne doit pas resté sans suite.

"Nous attendons un signe" a déclaré Robrecht Bothuyne, spécialiste du climat. Le CD&V attend-il un geste d’apaisement de la part du ministre président.

Le député flamand Michel Doomst attend toujours une explication claire de la part de Geert Bourgeois. "Le ministre devra s’expliquer en séance publique du Parlement flamand mercredi".

Le gouvernement flamand se penchera aussi sur le dossier ce lundi soir. On s’attend à ce que le projet de carte forestière soit retiré – comme le ministre président Bourgeois l’avait annoncé vendredi- et que l’on annonce aussi ce qu’il va advenir de ce dossier.