Molenbeek n’est pas un enfer mais un paradis pour investisseurs

Plusieurs promoteurs immobiliers profitent de la visite à Bruxelles du président américain Donald Trump, pour rappeler que de nombreuses constructions d'envergure sont en projet et/ou en cours de réalisation sur le territoire de la commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean. "Molenbeek is not a hellhole, but a heaven for investors" ("Molenbeek n'est pas un trou à rats, mais un paradis pour les investisseurs") annoncent les sociétés Re-Vive, Home Invest Belgium et Belgian Land dans un communiqué.

Lors de la campagne électorale aux Etats-Unis, celui qui était encore candidat à l’investiture républicain avait déclaré que notre capitale était devenue un trou à rats (hellhole) où les musulmans ne sont pas parvenus à s’intégrer. Donald Trump faisait spécifiquement référence à Molenbeek.

"Molenbeek a beaucoup à offrir, y compris une réalité économique intéressante. Les prix de vente dans l’immobilier sont plus bas que dans les autres communes de Bruxelles et les investisseurs qui pensent sur le long terme croient de toute façon en l’avenir de Molenbeek. La valeur de l’immobilier ne fera qu’augmenter dans les années à venir, et ce grâce à nos investissements dans différents quartier" a déclaré Sophie Lambrighs, CEO de Home Invest Belgium.

"La commune de Molenbeek est confrontée de prime abord à un problème d’image . Mais celui qui ose regarder au-delà de cette image sait que Molenbeek a du potentiel. Les gens se laissent trop facilement influencer par des nouvelles négatives sur cette commune alors que nous voulons précisément démonter cette mauvaise image. Nous pensons vraiment qu’il y a un avenir pour ce quartier" a affirmé de son côté Nicolas Bearelle, CEO de Re-Vive.

Quatre grands projets pour Molenbeek

Ces promoteurs citent quatre grands projets de nouvelles constructions qui représentent en tout quelque 450 logements. Ceux-ci sont mis en œuvre en collaboration avec la commune et des acteurs publics tels que citydev.brussels et le centre d'enseignement GO!.

Le projet le plus emblématique est celui de la tour EKLA à deux pas de la gare de l'Ouest et développé par Re-Vive. Haute de 18 étages, elle comprendra des logements pour 163 familles et 50 étudiants. La première pierre avait été posée le 27 septembre dernier. Outre la tour, c'est l'ensemble de l'îlot qui accueillait jadis la brasserie Vandenheuvel qui a été repensé avec également la construction d'un supermarché de proximité, une école maternelle et primaire, une crèche, des espaces de bureau et un nouveau parc.

De l'autre côté de la gare, rue Verheyden, Belgian Land, un partenariat entre la Banque Degroof-Petercam et CBRE, développe pour sa part le projet Emaillerie, comprenant 74 appartements, six maisons et une crèche.

Home Invest Belgium promeut lui le projet Célidée, situé dans la rue du même nom, où est prévue la transformation d'un ancien site de bureaux en 96 appartements et une crèche. La société développe aussi le projet Brunfaut, situé entre la place communale et le musée MIMA, où la construction de 93 appartements et plusieurs espaces communautaires est prévue.