La visite de Trump en Belgique laisse les Américains indifférents

La visite du président américain en Belgique fait la une des médias belges, alors que les médias américains y consacrent peu d’attention. "Pour les Américains, Donald Trump visite l’OTAN qui se trouve par hasard en Belgique", explique Björn Soenens, correspondant de la VRT aux États-Unis.

"La visite de Trump en Belgique ne fait pas l’actualité ici. Les Américains n’en parlent pas et on ne mentionne pas la Belgique dans les médias américains. Notre pays fait office de décor pour une visite-éclair", explique Björn Soenens depuis New-York. Selon lui, les Américains pensent que leur président rend visite aux quartiers généraux de l’OTAN qui se trouvent par hasard dans notre pays.

Les rencontres entre Donald Trump et le couple royal belge ainsi que Charles Michel ressemblaient plus à un note de bas de page dans une couverture médiatique limitée du premier déplacement du président américain. Le correspondant de la VRT confirme : "Hier, les médias belges n’arrêtaient pas de parler de conversations positives et constructives. De leur côté, les médias américains ont simplement mentionné la rencontre avec le roi et la reine et ensuite "a little chat" avec le premier ministre. Une discussion en aparté, sans plus."

"Voyage religieux"

Les faits et gestes de Donald Trump à l’étranger n’intéressent donc que modérément l’Américain moyen. Seuls les belles images restent : "Ici, on parle beaucoup de Trump avec sa médaille en or en Arabie saoudite ou les images de Melania et Ivanka voilées lors de leur visite auprès du pape. Fox News a même qualifié son déplacement de "voyage religieux"", explique Björn Soenens. "Avant son départ, on s’attendait à ce que Trump commette / puisse commettre une gaffe dans un contexte qui lui est inconnu. Mais on doit avouer que, pour l’instant, il a réalisé un parcours couronné de succès, sans gaffe".