Un nouveau cartoon choquant exaspère Theo Francken

Le secrétaire d’État à l’asile et à la migration, Theo Francken (N-VA), est en colère contre Kif Kif. L’organisation interculturelle a publié un cartoon dans lequel il était représenté comme l'otage d’un combattant de l’État islamique.

Les cartoons font décidément couler beaucoup d’encre en Flandre ces derniers temps. Il y a environ une semaine, le vice-président des jeunes N-VA (qui a entretemps démissionné) avait publié un cartoon où l’on voyait le personnage d’animation Pepe la grenouille, mascotte de l’extrême droite aux États-Unis, habillé en musulman en train de violer une étudiante de la VUB.

Maintenant, c’est au tour de l’organisation multiculturelle Kif Kif d’offusquer certaines personnes. Dans un billet d’opinion, Jonas Slaats a publié un cartoon où Gwendolyn Rutten, présidente de l’Open VLD, et Theo Francken sont représentés comme des otages sur le point de se faire décapiter.

Ce cartoon n’a pas été bien accueilli par le secrétaire d’État N-VA, et c’est un euphémisme. Il a vivement réagi sur Twitter :
"Imaginez-vous que ce genre de média qui incite à la haine continue à recevoir des subventions pour faire des cartoons".

Réaction de l’auteur

Jonas Slaats, l’auteur en question, a par la suite publié une annonce sur le site Internet de Kif Kif : "Mon dernier billet d’opinion contenait en premier lieu une image choquante où Gwendolyn Rutten et Theo Francken étaient représentés comme des victimes de l’États islamique. Cela a directement fait grand bruit. On s’y attendait évidemment. Et c’était également la raison pour laquelle elle a été immédiatement supprimée."

Il a cependant déploré que Theo Francken a réagi si rapidement "alors qu’on n’a pas entendu le secrétaire d’État dans le cas du collage du vice-président des jeunes N-VA qui était au moins tout aussi odieux, abominable et dégoutant."