"Nous voulons un bourgmestre à temps plein pour tous les Anversois”

La présidente de Groen, Meyrem Almaci, a indiqué que son parti voulait prendre les devants dans le cadre des élections communales à Anvers. Elle a toutefois refusé de confirmer que les écologistes flamands allaient s’allier avec les socialistes dans l’optique des élections en 2018.

En octobre 2018, les élections communales auront lieu. Et les tactiques de campagne vont bon train à Anvers. Depuis quelques semaines, on lit dans les médias du nord du pays que le parti socialiste (SP.A) et Groen s’associeraient dans l’optique des élections pour contrer la majorité menée par Bart De Wever (N-VA).

La présidente des écologistes flamands a néanmoins refusé de confirmer cette hypothèse sur le plateau de Zevende Dag (VRT) et a précisé que c’était trop tôt. "Ce serait fou que nous ne nous préparions pas un an et demi avant les élections. Nous parlons évidemment avec des personnes et des partis et nous voyons également dans quelle direction nous voulons aller. Nous faisons nos devoirs et nous avons beaucoup de projets mais nous n’avons encore rien décidé. Ce sont les électeurs qui auront les cartes en main."

Elle s’en est par ailleurs pris à l’actuel bourgmestre d’Anvers : "Anvers a besoin d’un projet positif. Ces six dernières années, nous avons malheureusement eu une tout autre politique. Nous voulons un bourgmestre à temps plein qui soit là pour tous les Anversois."