Fusillade à Saint-Josse: dispute entre voisins

L'homme qui a été grièvement blessé par des coups de feu tirés, samedi après-midi, à Saint-Josse Ten Noode, au coeur de la capitale, est hors de danger, a indiqué le parquet en fin d'après-midi. Il apparaît que la fusillade faisait suite à une querelle de voisinage qui a dégénéré. Plusieurs personnes sont interrogées par les policiers. On ignore pour le moment qui sera inculpé de quoi dans ce dossier. Une décision interviendra ultérieurement à ce sujet.

Il avait été indiqué samedi que la fusillade qui a éclaté peu avant 14 heures, rue de la Ferme, à Saint-Josse Ten Noode, était la conséquence d'un conflit inter-communautaire entre ressortissants russes et tchétchènes, mais cette hypothèses semble à présent exagérée, selon le parquet.

"Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agit plutôt d'une dispute entre voisins, probablement entre familles de différentes communautés", a affirmé le porte-parole du parquet Denis Goeman.

"Les origines différentes ont-elles joué un rôle dans la querelle de voisinage? Ce n'est pas clair. On sait que des plaintes auraient déjà été introduites à plusieurs reprises. Samedi, la dispute de voisinage a dégénéré et les deux parties en présence ont échangé des coups de feu", a-t-il ajouté.

Un homme a été touché par trois balles, un deuxième a été blessé à la hanche et une troisième personne a subi une éraflure.

La première victime a été transportée à l'hôpital dans un état critique mais elle est à présent hors de danger.

Le parquet a ouvert une enquête et dépêché le labo et un expert en balistique sur place où l'enquête devrait encore prendre un certain temps, étant donné que la fusillade a été commise sur toute la longueur de la rue, a encore précisé le porte-parole du parquet.