La Flandre et la France collaborent pour améliorer les cours de français

La ministre flamande de l’Enseignement, Hilde Crevits (CD&V), et l’ambassadrice de France en Belgique, Claude-France Arnould, ont signé lundi après-midi au Lycée français international d’Anvers un accord de coopération (photo) pour améliorer la qualité des cours de français dans les écoles néerlandophones. Du matériel didactique sera notamment échangé entre les deux lycées français de Bruxelles et Anvers et les écoles flamandes.

La convention signée ce lundi entre la ministre Hilde Crevits et l’ambassadrice Claude-France Arnould aura une durée de trois ans.

Des stages de formation pour les (futurs) enseignants flamands seront organisés en France et les professeurs seront mieux informés sur les possibilités de stage pour améliorer leur connaissance de la langue, de la culture et de la pédagogie françaises. En parallèle, l’échange d’élèves sera encouragé et du matériel didactique sera échangé entre les deux lycées français reconnus par l’Hexagone - installés à Bruxelles et Anvers (photo) - et les écoles flamandes.

D’après la ministre flamande de l’Enseignement, pareille convention était nécessaire en raison de la baisse de connaissance en langues étrangères des élèves flamands."J’entends souvent que des enseignants n’osent même plus parler le français en classe. Or une langue ne s’apprend pas uniquement en étudiant du vocabulaire et de la grammaire. Via cette collaboration avec la France, les enseignants auront accès à davantage de matériel adéquat pour leurs cours", juge Hilde Crevits (photo).

Pour les échanges d’élèves, une attention particulière sera portée à l’enseignement professionnel.

L’ambassadrice Claude-France Arnould estime pour sa part qu’il "est important que les élèves et enseignants flamands maîtrisent le français et s’y sentent à l’aise. L’apprentissage de plusieurs langues est crucial pour le développement des jeunes, aussi sur le plan culturel et moral".