Refusé au contrôle technique faute d’un autocollant…qui n’existe pas encore

Plusieurs mobilhomes ont été refusés au contrôle technique parce qu’ils n’étaient pas munis d’un autocollant collé sur les sièges qui ne disposent pas de ceinture de sécurité et ne peuvent donc pas être occupés durant la conduite. Un pictogramme est depuis peu obligatoire, sauf que personne n’est au courant de son existence. "Nous l'avons tout simplement oublié", a déclaré le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) ce mercredi matin sur Radio 2.

De nombreux auditeurs de l’émission "De inspecteur" sur Radio 2 (VRT) ont témoigné, ces dernières semaines, avoir été refusés ou avoir eu une remarque lors de leur passage au contrôle technique avec leur mobilhome. Ces derniers n’étaient pas pourvus d’autocollant collé sur les sièges qui ne disposent pas de ceinture de sécurité et ne peuvent donc pas être occupé durant la conduite.

Un tel autocollant est depuis peu obligatoire mais personne ne sait à quoi il ressemble ni où l’on peut le trouver.

Le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts reconnaît que son administration a récemment promulgué une règle selon laquelle un pictogramme doit être apposé sur les sièges en question. Il s’agit en fait de l’application d’une directive européenne. Mais si les centres de contrôle technique sont au courant, les consommateurs ne le sont pas.

"Mon administration a tout simplement oublié de publier ces règles", a déclaré le ministre. "Ainsi, personne ne sait comment faire respecter le règlement ni où se procurer les fameux autocollants. Nous avons immédiatement décidé d’instaurer une période de transition d'un an. L'obligation devient ainsi caduque temporairement".

Au cours des prochains mois, les règles exactes concernant cet autocollant seront fixées, ajoute Ben Weyts. "Il sera probablement obligatoire dès juin de l'année prochaine. D'ici là, j'espère qu'on saura à quoi il ressemble".