Examen de conduite plus difficile, interdiction du glyphosate, tout ce qui change ce 1er juin

Un changement de mois rime souvent avec nouvelles règlementations. Ce jeudi 1er juin de nouvelles mesures entrent en vigueur. L’examen de conduite sera plus difficile en Flandre, l’usage du glyphosate sera interdit en Wallonie pour les particuliers, enfin deux médicaments utilisés de manière préventive contre le sida seront remboursés.

1. Examen de conduite plus difficile

Les personne désirant passer leur permis de conduire seront confrontées à partir de ce 1er juin à quelques changements. Pour l’examen théorique, certaines fautes graves entraîneront davantage de pertes de points. Pour l’examen pratique, les manœuvres seront plus difficiles, il faudra pouvoir rouler de manière autonome sans instructions de l’examinateur et il faudra aussi pouvoir évaluer plusieurs situation de danger.

L’examen théorique comportera toujours 50 questions et il faudra obtenir 41 bonnes réponses. Si vous commettez une faute grave vous perdrez 5 points. Pour une petite faute vous perdrez 1 seul point.

Le 1er octobre prochain la formation à la conduite sera aussi modifiée. L’objectif est d’obliger les futurs conducteurs à augmenter leurs exercices de pratique avant de pouvoir passer leur examen. Les accompagnateurs devront eux aussi suivre une formation de trois heures.

2. La liste des produits qu’il était possible d’acheter avec les éco-chèques élargie

Il est ainsi possible d’acheter des arbres et des plantes (à l’exception des bouquets de fleurs), des produits d’entretien ou des outils pour le jardin, même électriques.

Les possibilités d’achat d’articles de seconde main ont également été étendues. Outre les vêtements, les livres et les meubles, le petit électro et les appareils dotés du label A+ (ou plus élevé) sont désormais accessibles avec les éco-chèques.

3. Interdiction en Wallonie de l’usage du glyphosate pour les particuliers

Les produits contenant du glyphosate, une substance herbicide controversée, ne peuvent plus être en libre accès dans les lieux de distribution en Wallonie.

Cette mesure concerne les particuliers. Les professionnels, formés et titulaires d’une licence, sont quant à eux toujours autorisés à faire usage de ces produits jusqu’au 31 mai 2018.

4. Amendes pour ceux qui ne déclarent pas leur panneaux photovoltaïques

Les propriétaires de panneaux photovoltaïques avaient jusqu’au 1er juin pour déclarer leur panneaux.

A partir du 1er juin les contrevenants risquent une amende d’un montant de 150 à 20.000 euros. Lors du lancement de la campagne 275.000 installations avaient été déclarées, mais le ministre flamand de l’Energie Bart Tommelein mise sur 300.000 déclaration d’ici la fin de l’année.

Ceux qui ont installé leurs panneaux avant le 1er juin 2015 et qui bénéficient encore de certificats verts, sont en ordre. Ceux dont l’installation ne figure nulle part sur leur facture doivent consulter le site d’Eandis ou d’Infrax.

5. Sida: remboursement de deux médicaments

Depuis ce 1er juin, le gouvernement rembourse l’antirétroviral Truvada aux personnes qui ne sont pas contaminées par le VIH. Les médicaments antiviraux utilisés de manière préventive contre le virus du sida, les pre-exposure prophylaxis (PrEP), seront remboursés aux personnes à risque à partir de cette même date.

La ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open VLD) a prévu un budget d’un million d’euros en 2017 pour le remboursement du Truvada. Le remboursement du Truvada devrait permettre d’éviter quelque 3.200 infections d’ici 2023, selon les estimations. Pour ce qui est des PrEP, un médecin devra évaluer, avant le remboursement, le risque de contamination de la personne concernée.

6. De nouvelles routes maritimes le long du littoral

De nouvelles routes maritimes sont d’application le long des côtes belges et néerlandaises de la mer du Nord. Le but est d’améliorer la fluidité du trafic et accroître la sécurité dans cette zone.

Cette mesure contient de nouvelles règles de séparation du trafic, des modifications à l’organisation existante de la circulation ainsi que la création de routes maritimes recommandées et de zones de précaution.