Des garanties pour l’acier belge aux Etats-Unis ?

Les aciéries belges pourront continuer d’exporter sans suppléments douaniers leurs produits vers les Etats-Unis. Le Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem (CD&V) a déclaré dans une interview au quotidien financier De Tijd avoir reçu des garanties en ce sens à Washington.

L'administration Trump avait brandi il y a plusieurs semaines la menace d'une taxe à l'importation sur certains aciers - les aciers plats ou longs au carbone, un marché de niche à haute valeur ajoutée très utilisé pour les machines-outils - provenant de huit pays, dont la Belgique, à la suite d'une plainte de trois aciéristes américains.

Pieter De Crem (photo) assure que le danger est désormais écarté. "Nous avons un projet d'accord, qui permet aux entreprises belges de continuer à travailler sans désavantage tarifaire", assure le Secrétaire d'Etat, qui a rencontré le Secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, cette semaine à Washington.

Pieter De Crem a également évoqué avec l'administration américaine les obstacles protectionnistes (Jones Act, National Security Act) aux entreprises belges de dragage dans les ports américains. La question sera réexaminée.

Le Secrétaire d'Etat belge précise en outre que les discussions ont eu lieu en présupposant que le projet de traité de libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis (TTIP) n'était plus à l'ordre du jour.

Les plus consultés