Roland Garros : Van Uytvanck éliminée, Goffin blessé

Douloureux abandon pour le Liégeois David Goffin (ATP 12), qui s’est blessé à la cheville (photo)en tombant alors qu’il disputait le 2e set de son match du troisième tour au tournoi parisien, contre l’Argentin Horacio Zeballos (ATP 65). Jeudi, la Brabançonne flamande Alison Van Uytvanck (WTA 113) - qui effectuait sa rentrée après des mois de blessures - avait été éliminée par la Polonaise Agnieszka Radwanska (WTA 10), en 3 sets, au second tour.
AFP or licensors

Le Belge de 26 ans menait ce vendredi matin, par 5-4 dans le premier set, contre l’Argentin Horacio Zeballos. Dans le dixième jeu, sur le score de 40-40, il s'est blessé en glissant sur un plastique recouvrant le terrain en fond de court. Il est resté longuement couché, en se tenant la cheville, avant de demander un time-out médical afin d'être soigné par un kiné (photos en fin d’article).

David Goffin n’est cependant plus revenu sur le court et a dû jeter l'éponge peu après. Le juge-arbitre annonçait son abandon. La rencontre n'a duré que 57 minutes.

A Paris, Goffin avait battu le Français Paul-Henri Mathieu (ATP 120) sur un triple 6-2, puis l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky (ATP 123) 6-2, 6-4, 3-6, 6-3. Le Liégeois avait atteint les quarts de finale l'an passé. Sa blessure à la cheville est un coup dur, alors qu’il effectuait une excellente saison.

Van Uytvanck quitte la tête haute

La Belge Alison Van Uytvanck (WTA 113) avait déjà quitté Roland Garros jeudi, après une défaite au deuxième tour contre Agnieszka Radwanska (WTA 10). Sur le court Suzanne Lenglen, où elle avait disputé son quart de finale contre la Suissesse Timea Bacsinszky (WTA 31) en 2015, la Grimbergoise âgée de 23 ans n'a pas été réussi à forger l'exploit, finissant par s'incliner 6-7 (3/7), 6-2 et 6-3 face à la Polonaise.

"Je suis très bien rentrée dans la partie et j'y ai cru après le gain du premier set", expliquait Van Uytvanck (photo) après la rencontre. "Malheureusement, Radwanska s'est ensuite mise à mieux jouer. Je me doutais bien qu'elle n'allait pas lâcher. Elle n'est pas Top 10 pour rien et elle ne m'a pas fait de cadeau. Pour ma part, j'ai moins bien servi et je ne sentais pas mes amorties. C'est dommage, mais il y a tout de même beaucoup de positif à retirer. C'était un bon tournoi".

AFP or licensors

Alison Van Uytvanck n'aura effectivement pas à rougir de son parcours à Roland Garros. La Brabançonne, qui devait passer par les qualifications, a gagné quatre matches avant de s'incliner face à l'expérimentée Agnieszka Radwanska, dans une rencontre où elle aura montré de très belles choses, réussissant pas moins de 46 coups gagnants. De quoi lui donner du courage pour la suite.

"Je suis contente. Cela fait du bien de gagner quelques matches d'affilée. Ces derniers mois n'ont pas été évidents. Je n'ai pas pu beaucoup jouer à cause de blessures, mais je suis malgré tout proche de réintégrer le top 100. Cela me donne de la confiance et de la motivation. J'espère désormais pouvoir continuer sur ma lancée et faire un bon résultat à Wimbledon".

AFP or licensors