Quand les renards débarquent dans nos villes

C’est un phénomène que l'on observe depuis plusieurs années déjà, de plus en plus de renards vivent dans nos villes. Notre collègue de la VRT Joris Truys a même pris ce cliché d’une renarde avec ses quatre renardeaux sur le parking de la cité Reyers à Schaerbeek. "Ne les nourrissez pas et gardez vos distances" conseille l’organisation Natuurpunt.

"Il y a de réelles chances pour que vous aperceviez un renard, la nuit sur la Grand-Place de Bruxelles", a déclaré Diemer Vercayie de Natuurpunt.

"Les renards ont adapté leur comportement au fait que l’homme occupe de plus en plus d’espace et que des zones naturelles ont été urbanisées. De plus les renards peuvent très bien s’accommoder à la vie en ville. Ils y trouvent de la nourriture en abondance avec de nombreux rats et souris ainsi que le contenu de nos poubelles. Les renards ont donc adapté leur façon de chasser", ajoute Diemer Vercayie.

"Ne pas être trop familier"

Le renard bénéficie d’un grand coefficient de sympathie auprès du public. Certaines personnes aiment leur donner à manger et n’hésitent pas à les faire rentrer chez eux. "C’est absolument à déconseiller" ajoute Diemer Vercayie. "Les animaux sauvages peuvent transmettre des maladies comme le ténia du renard qui est aussi dangereux pour l’homme".

De plus naturellement les animaux sauvages craignent l’homme. Mais s’ils sont nourris régulièrement ils vont perdre cette crainte et dans des cas extrêmes ils pourraient mordre un enfant, même si cela ne s’est jamais produit.

Enfin un conseil pour ceux qui possèdent un cochon d’Indes, un lapin ou des poulets qu'ils laissent en liberté dans leur jardin de ville. "Le renard est un animal très agile qui peut parfaitement sauter au-dessus des murs et des clôtures. Pour éviter une expérience désagréable il est donc préférable de protéger vos animaux de compagnie".