Les Leien d’Anvers interrompues pour de gros travaux

Depuis ce lundi de Pentecôte et pendant 18 mois, les avenues centrales du centre de la métropole - les ‘Leien’ en néerlandais - seront coupées à l’abondante circulation nord-sud à hauteur de la place de l’Opéra, en raison de travaux de construction de tunnels, d’une station de tram et d’un parking souterrains. Les Anversois s’attendent à d’importants embarras de circulation.

Jusqu’à ce dimanche, les automobilistes qui voulaient se rendre du palais de justice d’Anvers (juste après la sortie d’autoroute) jusqu’au nord de la métropole pouvaient le faire en empruntant les Leien, ces grandes avenues qui traversent le centre de la ville portuaire, en passant notamment au large de la gare centrale, devant l’Opéra et le Meir, puis aux abords de l’ancien port anversois où se dresse le musée MAS.

Mais depuis la nuit du dimanche au lundi de Pentecôte, c’est devenu impossible. A hauteur de la place de l’Opéra, d’importants travaux seront en effet menés pendant un an et demi. En souterrain, on y construira des tunnels pour voitures, une station de tram et un parking. Une "coupure" a donc été effectuée sur les Leien et la circulation y est ainsi interrompue.

C’est une intervention drastique dans le nœud de trafic qu’Anvers est déjà normalement et, malgré les nombreuses mesures qui ont été prises ainsi qu’une large campagne d’information, les habitants, les navetteurs et l’administration communale retiennent leur souffle face au moment de vérité. Les nombreux chantiers préparatoires ont en effet déjà occasionné des maux de tête à beaucoup de conducteurs ces derniers mois.

Les autorités de la ville encouragent tout un chacun à se déplacer à Anvers avec d’autres moyens de locomotion que la voiture. Il y a ainsi des tickets de tram gratuits, des essais gratuits de vélos électriques, et la ville propose également le partage de motos.

"Nous voulons concerner les gens via les médias sociaux , leur suggérer d’essayer autre chose que leur moyen de locomotion habituel, comme le Vélosystème ou De Lijn", précisait l’échevin de la Mobilité Koen Kennis (photo).

Ville divisée en trois zones

Ce lundi, le site internet Slimnaarantwerpen.be, qui informe les Anversois et les visiteurs sur les travaux, est inaccessible. "Le serveur qui fait fonctionner le site internet est apparemment tombé en panne ce lundi matin. Nous faisons tout pour le remettre en marche aussi rapidement que possible", indiquait Dries Henkens, porte-parole du projet Noorderlijnproject.

Le véritable test aura lieu mardi, lorsque le trafic sera à nouveau "normal". La police surveillera la circulation ces prochains jours.

Pour faire face aux travaux et à la coupure qui en résulte, la ville a été divisée en trois zones, que l’on peut atteindre via diverses sorties. Des panneaux de circulation installés sur le Ring d’Anvers et le Singel indiquent le chemin à suivre. Pour passer d’une zone à l’autre, il vaut mieux emprunter le Ring ou le Singel plutôt que de couper à travers la ville. Les autorités conseillent de toute façon d’éviter le centre d’Anvers aux heures de pointe.