Les Diables s’imposent sans vraiment convaincre face à la Tchéquie

La Belgique s'est imposée 2-1 contre la Tchéquie, lundi soir en match amical au Stade Roi Baudouin. Michy Batshuayi a ouvert le score (26e) et Marouane Fellaini a donné la victoire aux Belges (52e) alors que les Tchèques avaient égalisé en première période par Michael Krmencik (29e).

La Belgique, qui restait sur deux partages contre la Grèce (1-1) puis en Russie (3-3), se devait de montrer un visage plus conquérant contre la Tchéquie. Avec Michy Batshuayi et Romelu Lukaku d'entrée de jeu, les Diables Rouges de Roberto Martinez sont très bien rentrés dans la rencontre. La première véritable occasion est venue de la tête de Lukaku, bien servi sur corner par Kevin De Bruyne (8e). Quelques minutes plus tard, Lukaku a trouvé le poteau adverse sur une nouvelle tentative de la tête (14e).

Très actif depuis le début de la rencontre, Michy Batshuayi a ouvert le score. Bien servi par Lukaku, l'attaquant de Chelsea s'est débarrassé de son défenseur d'un subtil crochet avant d'ajuster le gardien adverse d'une frappe croisée (1-0, 25e).

Alors que la Tchéquie ne s'était pas montrée dangereuse, Courtois a encaissé suite à une relance mal négociée par Kevin De Bruyne. Dépossédé du ballon, il a permis à deux Tchèques de se présenter face à Courtois. Michael Krmencik ne s'est pas fait prier pour égaliser (1-1, 29e). Suite à un beau mouvement collectif, Patrick Schick a trouvé le poteau belge sur une frappe enroulée (35e).

Après cinq changements effectués à la mi-temps, la Belgique s'est remis sur de bons rails grâce à Marouane Fellaini. Idéalement trouvé par Dries Mertens sur un corner, le joueur de Manchester United a fait mouche d'une tête croisée (2-1, 52e). Alors que le rythme de la rencontre a sensiblement baissé en seconde période, Thibaut Courtois a été sauvé une deuxième fois par son poteau sur un envoi de Tomas Soucek (79e). Christian Benteke a hérité de deux occasions (81e et 83e), en vain.

Vendredi, la Belgique affrontera l'Estonie à Tallin (20h45) dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. Après cinq journées, la Belgique est en tête du groupe H avec 13 points, devant la Grèce (11) et la Bosnie-Herzégovine (10). L'Estonie est 5e avec 4 unités.

Comptera ou comptera pas ?

Alors que le match amical entre la Belgique et la Tchéquie ne compte officiellement pas, le coach fédéral Roberto Martinez et Jan Vertongen prétendaient le contraire. Ce dernier souhaite en effet battre le record de Jan Ceulemans.

Lundi soir il semblait clair que le match Belgique-Tchéquie ne compterait pas comme match amical officiel, car les deux équipes souhaitaient effectuer de nombreux changements. Mais quelques heures avant le match les deux entraîneurs ont décidé finalement de se limiter aux 6 changements, mais cette décision est intervenue trop tard pour officialiser la rencontre auprès de la FIFA.

Roberto Martinez a confié à Sporza que ce match comptait bien comme match officiel et que c’était la raison pour laquelle il s’était limité aux 6 changements.

Quant à Jan Vertongen il espère aussi que cette rencontre comptera car avec 92 sélections il se rapprocherait du record détenu actuellement par Jan Ceulemans (96 sélections en équipe nationale). "J’espère bien que ce match comptera sinon je prendrai un responsable de l’Union belge par le collet", a-t-il déclaré après le match.

Michy Batshuayi élu "Diable du Match"

Auteur du but d'ouverture, Michy Batshuayi a été élu 'Diable du Match' au terme de Belgique-République tchèque, remporté 2-1 par les Diables Rouges. Batshuayi était associé pour la première fois à Romelu Lukaku en attaque. "J'ai pris beaucoup de plaisir à jouer dans une attaque à deux avec Lukaku", a indiqué Batshuayi.

"Ce système a bien fonctionné. Nous avons marqué un but magnifique. Lukaku m'a vu les yeux fermés. C'était la première fois qu'on jouait ensemble en match, mais il y avait déjà des automatismes en entraînement, on gagnait souvent", a souri le joueur de Chelsea.

"Je vais continuer à travailler. Je suis à la disposition de l'équipe et on verra bien. J'ai vécu une saison difficile avec Chelsea mais j'ai toujours le même mental, la même faim, la même agressivité, j'en suis sorti encore plus fort. J'ai pu progresser aux côtés de grands joueurs."

Batshuayi est revenu sur la blessure d'Eden Hazard, victime d'une fracture de la cheville dimanche lors du dernier entraînement à Tubize. "Eden est une très bonne personne. Il est adoré par tout le monde. Il a voulu faire un crochet à la Eden, mais le terrain n'était pas assez mouillé et il s'est foulé la cheville. C'est un peu dur pour le groupe, mais on a dû relever la tête."

Kompany : "J'avais besoin de me mettre en route pour vendredi"

"On avait besoin de ce match après dix jours sans jouer, de retrouver nos supporteurs. Ca faisait tellement longtemps pour moi (plus de 500 jours, ndlr). J'ai adoré la communion avec le public. Ils en avaient besoin et nous aussi", a raconté Kompany, qui avait retrouvé le brassard de capitaine suite à la blessure d'Eden Hazard.

"On a réalisé qu'après dix jours sans match, ce n'était pas évident. Il y avait l'envie, mais on a vu qu'il faut améliorer des petites choses. On avait besoin de ce match pour se relancer."

Kompany n'a pas ressenti de pression particulière par rapport à retour.

"J'avais déjà joué beaucoup de matches avec City. C'était juste un peu difficile car leur avant-centre était collé à moi, donc j'ai surtout fait mon travail de défenseur, ils ne m'ont pas laissé jouer le ballon. J'avais envie d'en faire plus, mais pour aujourd'hui c'est suffisant, j'avais besoin de me mettre en route pour vendredi. La République tchèque nous a pressés très haut mais nous avons trouvé les solutions pour déjouer leur tactique" C'était bien d'être au milieu des défenseurs de Tottenham (Alderweireld et Vertonghen). C'est stable et ils ont beaucoup d'expérience."

Romelo Lukaku ne voit aucun problème à se motiver

Romelu Lukaku a délivré lundi l'assist pour Michy Batshuayi lors de la victoire 2-1 contre la Tchéquie en match amical. Vendredi pour la dernière rencontre de la saison, les Diables Rouges iront défier l'Estonie à Tallinn dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2018 en Russie.

"Je n'ai aucun problème à me motiver pour ce qui sera notre dernier match de la saison", a assuré Romelu Lukaku mardi à Tubize avant de rejoindre l'entraînement. "C'est primordial de faire un bon résultat en Estonie et de déployer un beau football. Nous devrons afficher une mentalité positive et prendre les trois points."
'Big Rom', aligné en pointe avec Michy Batshuayi lors de la première mi-temps contre la Tchéquie, s'est montré satisfait de cette expérience à deux attaquants. "La différence avec le 3-4-3 c'est que, quand je suis en possession du ballon, j'ai davantage de solutions. Cela a bien fonctionné avec un assist pour moi et un but pour Batshuayi. Nous nous sommes bien trouvés."

Au milieu de terrain, Youri Tielemans a signé une deuxième titularisation de suite. Le nouveau joueur de l'AS Monaco a réalisé un premier acte abouti et va causer des problèmes de luxe à son sélectionneur Roberto Martinez, Axel Witsel étant disponible pour la rencontre de vendredi à Tallinn. "Tout le monde connait Youri depuis longtemps car beaucoup de joueurs viennent de Bruxelles dans le groupe. Nous sommes contents de son évolution mais il doit profiter du moment présent et ne pas trop penser au futur car tout peut aller très vite", a conclu le joueur d'Everton.

Youri Tielemans : "J'ai su trouver les hommes entre les lignes"

Youri Tielemans a fêté sa deuxième titularisation en quatre apparitions avec l'équipe nationale, lundi, contre la République tchèque (2-1). "Cela s'est très bien passé. J'ai su trouver les hommes entre les lignes et essayer de m'amuser", a résumé la nouvelle recrue de l'AS Monaco au micro de la RTBF.

"Défensivement, je devais faire le boulot et offensivement je devais trouver les hommes entre les lignes étant donné qu'ils ont de la vitesse et qu'il y avait beaucoup d'espaces devant. L'entraîneur m'a félicité, je suis content. C'est vrai qu'il y a beaucoup de concurrence dans l'entrejeu, mais c'est une concurrence saine", a conclu le Footballeur Pro de l'Année.

De Bruyne : "L'important, c'était de retrouver du rythme de match"

"C'est une bonne préparation pour l'Estonie", estime Kevin De Bruyne. "L'objectif était de retrouver du rythme de match car ce n'est jamais facile. Tout le monde était prêt, même s'il y a parfois eu des petits problèmes, comme des crampes.".

De Bruyne occupait une position plus reculée sur le terrain. "J'ai joué très bas la moitié de la saison avec City. J'ai essayé d'aider l'équipe et de faire mon boulot. Quelquefois c'est plus facile de jouer plus bas, quelquefois c'est plus facile de jouer plus haut. L'important, c'était de retrouver du rythme de match."