Nafi Thiam ambassadrice de l’Unicef Belgique

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance a nommé ce mardi la championne olympique belge d’heptathlon Ambassadrice bénévole de son organisation. Elle rejoint ainsi officiellement dans cette fonction les artistes et personnalités des médias Axelle Red, Helmut Lotti, Tatiana Silva et Tom Waes, mais aussi l’ancienne championne de tennis Justine Henin. "Je souhaite être un exemple pour les enfants et les jeunes et espère pouvoir œuvrer à un monde où l’enseignement pour chaque enfant devienne une priorité", a indiqué Nafissatou Thiam, jeune athlète de 22 ans, de mère belge et père sénégalais.

Dans un communiqué, Unicef Belgique rappelle que ses ambassadeurs "ont pour mission de soutenir nos campagnes ou certaines activités inscrites dans notre plan stratégique, mais ils peuvent également prendre des initiatives personnelles en concertation avec nous afin de soutenir nos priorités financières ou des activités essentielles de plaidoyer en faveur des droits de l’enfant".

Pourquoi Unicef Belgique a-t-il opté pour Thiam ? "Tout au long de son parcours, elle a démontré qu’elle était probablement l’athlète belge qui incarne le mieux la phrase de Juvénal "Mens sana in corpore sano". Menant de front des études de haut niveau et une carrière sportive déjà couronnée des plus grands succès, exemple aussi pour les jeunes générations, Nafissatou s’est en fait imposée à l’Unicef comme une évidence à la fonction d’ambassadrice de bonne volonté".

Olivier Marquet, directeur général d’Unicef Belgique, est convaincu du rôle que Thiam peut jouer au sein de son organisation. "Par sa popularité, son enthousiasme et son dynamisme, mais surtout parce qu’elle possède deux qualités inhérentes à l’Unicef - celle de placer la barre très haut tout en sachant bien garder les pieds sur terre -, Nafissatou apportera assurément une importante plus-value à nos efforts quotidiens pour améliorer le bien-être des enfants dans le monde et accroître la notoriété de notre organisation".

Dans les semaines à venir, l’Unicef et Thiam vont concrétiser leur collaboration et travailler sur quelques-unes des priorités essentielles de l’organisation, à savoir un meilleur accès à l’éducation pour tous les enfants, en ce compris ceux de notre pays, et donner une voix aux enfants les plus vulnérables, tels que les enfants réfugiés ou les jeunes qui vivent en situation de pauvreté.

Nafissatou s’est dit très honorée par sa désignation : "Mes études ont toujours constitué une priorité pour moi, indépendamment de mes prestations sportives. Je souhaite être un exemple dans ce domaine pour tous les enfants et les jeunes. J’espère que mon rôle d’ambassadrice me permettra de contribuer à la création d’un monde où l’éducation sera une priorité pour chaque enfant.".