Reynders : "Les discussions sur le Brexit prennent du retard"

Suite aux législatives anticipées jeudi au Royaume-Uni, qui ont vu les conservateurs britanniques de Theresa May perdre leur majorité absolue au parlement, le ministre belge des Affaires Etrangères Didier Reynders (photo) estime que la situation s’est compliquée. "L’Union européenne est prête pour les négociations sur la sortie du Royaume-Uni, mais elles vont maintenant prendre du retard. Il faudra attendre la formation d’un nouveau gouvernement".

"La situation est devenue très complexe", indiquait Didier Reynders (MR) à la VRT. "Pas seulement pour le Royaume-Uni, mais aussi pour les négociations sur le Brexit. Nous allons d’abord devoir attendre le nouveau gouvernement que va peut-être former la Première ministre Theresa May (photo). Ensuite il faudra voir quel est le nouveau point de vue du gouvernement britannique sur le Brexit".

"Cela va engendrer beaucoup de retard. L’Europe est prête pour les négociations sur la sortie du Royaume-Uni, mais elles ne peuvent débuter s’il n’y a pas de vrai gouvernement avec lequel négocier", estime Reynders.

Un éventuel nouveau gouvernement pourrait-il modifier les négociations ? Didier Reynders affirme ne pouvoir encore répondre. "Il faut attendre de voir qui siègera dans ce gouvernement".

Le chef de la diplomatie belge soulignait encore que l’organisation d’élections anticipées "est toujours très dangereuse".

2017 Getty Images

D’autres réactions belges

Le président des démocrates-chrétiens flamands, Wouter Beke, estime que le résultat des législatives au Royaume-Uni n’est pas une très bonne chose. "Pour ou contre May ? Pour ou contre le Brexit ? Quoi que l’on choisisse, le résultat du scrutin au Royaume-Uni laisse présager une longue période d’incertitude. Ce n’est pas une bonne chose".

Le Secrétaire d’Etat à la Lutte contre la Fraude sociale, Philippe De Backer (Open VLD, photo), félicite les Libéraux Démocrates. "Félicitations d’avoir presque doublé le nombre de sièges. Restez calmes et votez libéral".

Quant au président du parti socialiste francophone, Elio Di Rupo, il félicite Jeremy Corbyn du Parti travailliste pour sa campagne positive et ses beaux résultats.