On va bientôt vous suivre à la trace à Courtrai

Bientôt, la ville de Courtrai recevra des données d’opérateurs de téléphonie mobile. On pourra donc savoir où vous êtes, d’où vous venez et ce que vous faites dans cette ville de Flandre Occidentale. Les autorités communales souhaitent ainsi prendre des mesures adaptées à la situation réelle.
Cedric Hatto

Un accord-cadre avec les opérateurs mobiles a été adopté à l’unanimité lors du conseil communal de lundi soir, rapporte Het Nieuwsblad. Les opérateurs analyseront le flux des données mobiles des visiteurs de la ville. Ils savent par exemple quand et où un GSM est connecté ou quand celui-ci se connecte au réseau wifi gratuit. Ils traiteront ces données et les enverront à la ville.

De cette manière, Courtrai saura exactement combien de personnes sont venues, d’où ils viennent, où ils logent et se garent, comment ils se déplacent… "Nous utiliserons ces informations dans tous les domaines liés à la politique", explique l’échevin Arne Vandendriessche (Open VLD). "Nous saurons par exemple de quelle région viennent nos visiteurs et pourront ainsi diffuser de la publicité sur mesure." Les informations des opérateurs seront également combinées aux données provenant des caméras et des capteurs wifi".

Adieu à la vie privée ?

Selon l’échevin, ces mesures ne mettent pas en péril la vie privée des personnes qui se trouvent à Courtrai : "Les opérateurs mobiles sont surveillés par la commission de la vie privée et ils ne communiquent pas le nom de la personne, mais seulement le numéro de GSM."

L’analyse et la diffusion des données de téléphonie mobile ne datent pas d’hier. À Anvers, la ville a déjà utilisé cette technique dans une moindre mesure et des entreprises privées travaillent déjà étroitement avec les opérateurs mobiles. Mais Courtrai veut aller plus loin et est disposée à partager son accord-cadre avec d’autres villes et communes.