Le courant est revenu à Brussels Airport mais des retards sont à prévoir

L'aéroport de Zaventem était à nouveau opérationnel jeudi matin après la panne de courant survenue à l'aube. Des retards sont toutefois encore à prévoir tout au long de la journée. Vers 6h40 les autorités aéroportuaires ont fait entrer les passagers au compte-goutte par groupe de 40 en raison du retard accumulé.

Les problèmes sont survenus ce jeudi peu avant 5h00. Trois heures plus tard, quelque 300 personnes attendaient encore de pouvoir pénétrer dans le hall des départs.

La porte-parole de l’aéroport Anke Fransen a expliqué à la VRT que "les générateurs d’urgence ont pris le relais mais que tous les systèmes ne pouvaient pas fonctionner tout  de suite en même temps. C’est ainsi par exemple que les bagages devaient être traités manuellement. Ce qui a provoqué des retards", ajoute Anke Fransen.

Vers 6h40 les autorités aéroportuaires ont fait entrer les passagers au compte-goutte par groupe de 40 en raison du retard accumulé.

De l'eau a été distribuée aux personnes attendant à l'extérieur.

Si vous devez partir aujourd'hui, voyagez léger

Comme l'activité de traitement des bagages a été fortement perturbée à la suite de l'avarie, Brussels Airport invite ses passagers à se rendre à l'heure sur place et dans la mesure du possible de ne voyager qu'avec un bagage à main. De nombreux bagages s'étaient accumulés aux comptoirs d'enregistrement.

Peu avant 9h00, les bagages pouvaient toutefois à nouveau être enregistrés par les voyageurs eux-mêmes.

Les passagers atterrissant à Zaventem ne devraient pas connaître de problème majeur jeudi.

Pour plus de renseignements cliquez ici

La cause de la panne n'était pas encore connue jeudi matin.

Pourquoi devoir attendre à l'extérier ?

Notre collègue de Sporza Inge Van Meensel se trouvait ce matin à l’aérport de Zaventem avec son équipe de reportage. Elle était sur le point de partir vers Alicante avec la triathlète Sofie Goos, mais n’a pas pu pénétrer dans l’aéroport à cause de la panne d’électricité.

"C’était bizarre. Tout le monde a bien sûr pensé à un attentat, mais ce n’était pas le cas. Elle ajoute que les passagers qui faisaient la file à l’extérieur n’ont pas été informés et ont donc été laissé dans l’incertitude".

"En principe du personnel de l’aéroport était présent pour faire passer l’information mais comme il y avait des centaines de personnes cela a pris du temps. Anke Fransen explique que si les voyageurs devaient attendre à l’extérieur c’était en raison de la sécurité incendie. Chaque bâtiment à en effet une capacité maximale.

Brussels Airport avait déjà connu une panne d’électricité il y a un an. Les problèmes techniques avaient alors duré deux heures avec également de nombreux retards. A l’époque c’était une cabine à haute tension défectueuse qui était en cause.