La gare de Bruxelles-Central rouverte après la tentative d'attentat

Depuis 8h00 ce mercredi matin la gare de Bruxelles-Central est rouverte au public après la tentative d’attentat de mardi soir. Le niveau 3 de la menace reste inchangé et les événements prévus auront lieu avec un renforcement de la vigilance. L’individu qui a provoqué une petite explosion au sein de la gare sans faire de blessé avant d’être abattu par les militaires était âgé de 36 ans et venait de la commune de Molenbeek-Saint-Jean. Il n'était pas connu pour des faits de terrorisme.

Les vice-Premiers ministres étaient unanimes mercredi à leur arrivée au Conseil national de sécurité. Ils se sont accordés à féliciter le professionnalisme et la réactivité des militaires présents mardi soir à la Gare centrale de Bruxelles lorsqu'un acte terroriste isolé a été perpétré, ne faisant aucune victime.

"On est passé à côté d'un attentat qui aurait pu être plus important. Le système de sécurité mis en place sous le niveau 3 a fonctionné de manière remarquable grâce à la présence des policiers et des militaires. Nous allons maintenant voir quel système de sécurisation est encore possible car le risque zéro n'existe pas", a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR).

Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, a quant à lui confirmé que l'identité du suspect avait été "trouvée assez vite", laissant le soin au parquet fédéral de révéler les détails à ce sujet à l'occasion de sa conférence de presse à 11h00.

Concernant les informations parues dans la presse révélant que le suspect de l'acte terroriste serait originaire de Molenbeek, le ministre N-VA a rétorqué qu'il ne pouvait "pas confirmer qu'il y a un lien avec la commune". "Mais la situation y est connue depuis des dizaines d'années; ça ne peut pas être solutionné en dix mois", a-t-il noté.

"Les militaires ont fait un excellent travail et les polices locales et fédérale ont fait ce qu'elles devaient faire, à savoir protéger les citoyens. Les faits d'hier ont prouvé qu'on était préparé et que les mesures étaient adéquates", a-t-il souligné.

Il a précisé que de "nouvelles mesures ne sont pas adoptées à chaque événement", en faisant référence aux concerts de Coldplay qui doivent rassembler 100.000 personnes au Stade Roi Baudouin mercredi et jeudi soir.
 

Kris Peeters remercie les militaires pour leur courage

Les vice-Premiers ministres de l'Economie, Kris Peeters (CD&V), et de la Santé publique, Maggie De Block (Open VLD), en remplacement d'Alexander De Croo actuellement en mission humanitaire au Soudan du Sud) sont également présents autour de la table du Conseil national de sécurité ainsi que les ministres de la Défense, Steven Vandeput (NV-A), et de la Justice, Koen Geens (CD&V).

Ce dernier a d'ailleurs remercié le courage des militaires et le "boulot" qu'ils avaient accompli de "façon exemplaire".