Frédéric Van Leeuw veut rendre punissable la visite de sites djihadistes

Le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw plaide, vendredi dans le quotidien De Standaard, pour que consulter des sites djihadistes devienne punissable. Le Premier ministre Charles Michel (MR) est prêt à aborder ce point au sein du conseil national de sécurité, a-t-il indiqué à son arrivée au deuxième jour du sommet européen.

"Dans notre pays, il est interdit de visiter des sites diffusant des images d'abus sur des enfants", a souligné le procureur, qui se demande si la consultation de sites djihadistes diffusant des images violentes ne devrait pas aussi être interdite.

"Dans certains dossiers, il arrive souvent qu'un suspect détienne une image de décapitation sur son gsm. Pourquoi détenir de telles images? Ou pour quelles raisons une personne recherche-t-elle la recette de fabrication d'une bombe sur internet? Sans restreindre la liberté d'expression, il faudrait interdire la possession ou du moins interdire la recherche consciente de propagande djihadiste", a-t-il indiqué.

Le Premier ministre Charles Michel a affirmé qu'il était "toujours ouvert dans le cadre du conseil de sécurité" à analyser ce qui peut être fait pour être encore plus efficace dans la lutte contre la radicalisation. Le libéral a toutefois souligné qu'il ne s'agissait pas d'un "exercice facile", étant donné qu'il faut trouver un équilibre entre les libertés fondamentales, aussi sur internet, et le droit à la sécurité.