"Signalez plus vite les effets secondaires de médicaments"

L’Agence fédérale des médicaments et produits de santé encourage les pharmaciens, médecins et patients à signaler plus souvent les effets secondaires de médicaments consommés. Pareil réflexe est très utile à la détection d’éventuels problèmes concernant ces produits, précise l’AFMPS.
ImageGlobe

Chaque année, l’Agence fédérale des médicaments et produits de santé reçoit quelque 600 communications de patients, médecins ou pharmaciens à propos de médicaments. Ce nombre stagne d’année en année. "Il devrait y avoir davantage de signalements", estime Ann Eeckhout de l’AFMPS, interrogée par la VRT. "Il y a quelque 11 millions de Belges et 100.000 professionnels de la santé. Et en Belgique on consomme beaucoup de médicaments".

L’Agence fédérale encourage donc les pharmaciens, médecins et patients à signaler plus rapidement tous effets secondaires de médicaments. "Plus nous recevrons d’informations, plus vite nous pourrons constater qu’il y a un problème avec un médicament. Nous apprenons beaucoup à travers l’utilisation d’un médicaments dans la société".

Bien que les remarques provenant de Belgique soient également analysées par des experts dans notre pays, elles font avant tout l’objet d’une collecte au niveau européen. "Le problème ne s’arrête pas à la frontière. Toutes les informations concernant des effets secondaires ont rassemblées, et s’il y a un problème des mesures seront également prises au niveau européen", précise Ann Eeckhout.

Les effets secondaires de médicaments, réactions indésirables à un produit de santé ou incidents peuvent être signalés via le site internet de l’Agence fédérale des médicaments et produits de santé.