Gatz trouve que Decaluwé va trop loin

Le ministre flamand de la Jeunesse Sven Gatz (Open VLD) estime que le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé va trop loin lorsqu’il exige que les mouvements de jeunesse payent une partie de la facture de l’intervention des services de secours en mer. Hier un groupe de Chiro de la région de Gand était en difficulté au large d’Ostende dans une zone non surveillée.

Dimanche midi, les chefs n’avaient pas vu les panneaux d’interdiction et n’avaient pas non plus remarqué le drapeau rouge sur la plage d'Ostende.

Le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé estime toutefois que c’est au mouvement de jeunesse d’intervenir pour payer une partie des frais des services de secours.

Kurt Desplenter

Pour Sven Gatz cela va trop loin, il craint que de moins en moins de jeunes n’accepteront encore de prendre la responsabilité de diriger un groupe si le gouverneur met ses menaces à exécution. "Je comprends que les jeunes soient rappelés à l’ordre voire qu’ils soient enguirlandés. Mais ils ont expliqué qu’ils ne l’avaient pas fait exprès, qu’ils n’avaient pas vu le drapeau rouge et que d’autres personnes se trouvaient dans l’eau".

Sven Gatz trouve donc que Carl Decaluwé y va un peu fort. En disant qu’il va envoyer la facture au mouvement de jeunesse il ne va certainement pas encourager des jeunes à devenir chef. Je ne suis donc pas d’accord avec lui.