En Flandre, un enfant sur quatre ne peut pas partir en vacances

En Flandre, un enfant sur quatre vit dans une famille qui ne peut pas se permettre de prendre une semaine en vacances. Pour les personnes à bas revenus, se payer des vacances n’est pas évident du tout. "Steunpunt Vakantieparticipatie" (le point de soutien de participation aux vacances), un service de "Toerisme Vlaanderen" (l'office du tourisme de la Flandre) propose avec certains partenaires des vacances à des prix avantageux et la formule est un succès.

Ce samedi c'est le premier jour des grandes vacances, si de nombreux belges partent à vacances à l'étranger, d'autres ne peuvent pas se permettre ce luxe. 

C'est ce qui explique sans doute le succès de Steunpunt Vakantieparticipatie qui propose avec certains partenaires des vacances à des prix avantageux. En 2001, lors du lancement 752 personnes sont parties via cette formule en 2016, on est passé à 130.000.

Le succès vient du fait que "Steunpunt Vakantieparticipatie" est de plus en plus connu mais aussi parce qu’il y a de plus en plus de gens qui ont des bas revenus.

Or, il est important pour tout le monde de se retrouver de temps en temps dans un environnement différent, pour recharger ses batteries et se reposer.

La VRT a accompagné Marleen Wauters au Center Parcs. Elle élève seule ses deux enfants avec un revenu d’environ 1.000 euros par mois. Ce n’est donc pas évident pour elle de partir en vacances.

Parmi les différentes propositions se sont les excursions d’un jour qui rencontrent le plus de succès.

En 2016 110.713 personnes en ont profité. Parmi les destinations proposées à un tarif avantageux citons le Zoo d’Anvers, Plopsaland à La Panne, et Planckendael à Malines.