Le Tour de France entre en Belgique

Le départ de la 2e étape du Tour de France, qui relie Düsseldorf, en Allemagne, à Liège (203,5 km), a été donné ce dimanche à 12h29. L'étape, qui ne présente aucune difficulté hormis deux côtes de 4e catégorie, semble promise aux sprinters.
AFP or licensors

Après le contre-la-montre initial disputé samedi dans les rues de Düsseldorf qui a vu le Britannique Geraint Thomas (Sky) l'emporter, la Grande Boucle fait escale en Belgique ce dimanche avec une arrivée à Liège.

Avant de prendre la direction de la Belgique, la course effectue une boucle à l’est de Düsseldorf, la ville-départ, pour passer dans la vallée de Neander, la caravane du tour entrera en Belgique pour les 50 derniers kilomètres de le course.

Le peloton compte désormais 196 coureurs après les abandons, sur chute, des Espagnols Ion Izagirre (Bahraien-Merida) et Alejandro Valverde (Movistar) lors du chrono initial.

L’arrivée à Liège est prévue 17h01 (moyenne de 45 km/h) et 17h27 (moyenne de 41 km/h). Elle aura lieu sur le quai des Ardennes, près du confluent de l’Ourthe et de la Meuse après une longue ligne droite favorable à un sprint massif (1000 mètres à vue).

La Cité Ardente est ville-étape pour la 11e fois. Habituée de la Grande Boucle pour l’avoir accueilli dès 1948, la dernière fois en 2012 lors d’un Grand départ, elle va dépasser Bruxelles en tête du classement des villes étrangères le plus souvent visitées par le Tour.

Parmi les 196 coureurs, 16 Belges, répartis dans 8 équipes différentes

L’équipe belge Wanty –Groupe Gobert compte 4 Belges : Thomas Degand, Frederik Backaert, Guillaume Van Keirlsbuck et Pieter Vanspeybrouck.

L’équipe belge Lotto compte également 4 belges Tiesj Benoot, Thomas De Gendt, vainqueur de l'étape du Ventoux en 2016, Jürgen Roelandts et Tim Wellens.

L’équipe française AG2R compte deux Belges, le champion de Belgique Olivier Naesen et Jan Bakelants.

Enfin l’équipe belge Quick-Step avec Philippe Gilbert, vainqueur d'étape et porteur du maillot jaune en 2011, et Julien Vermote.
 

3ème étape : Verviers - Longwy

La troisième étape du Tour, qui marque l'entrée en France, convient avant tout aux puncheurs en conclusion lundi des 212,5 kilomètres reliant la ville belge de Verviers à Longwy.

Trois pays (Belgique, Luxembourg, France) sont traversés par la course qui emprunte après une vingtaine de kilomètres le circuit automobile de Spa-Francorchamps.

Avant l'entrée en France à une trentaine de kilomètres de l'arrivée, le parcours riche en aspérités passe par Mamer, la localité du champion luxembourgeois Nicolas Frantz qui gagna le Tour de France à deux reprises, en 1927 et 1928.

Quatre côtes précèdent le final de la côte des Religieuses, une montée de 1600 mètres à 5,8 % de pente du côté de la citadelle.
Longwy (15.000 habitants), ville fortifiée par Vauban et réputée pour ses émaux, accueille le Tour pour la 6e fois, la première depuis 1982 et la victoire du Belge Daniel Willems.

Un autre Belge, Philippe Gilbert, est en droit de nourrir des ambitions au vu de cette arrivée (tout comme Peter Sagan). D'autant que le Wallon est natif de... Verviers, la ville-départ.
Départ de Verviers à 12h15 (lancé à 12h25), arrivée à Longwy vers 17h21 (prévision à 43 km/h de moyenne).