Moins de perturbations suite à la grève chez De Lijn

Le trafic des bus et trams de la compagnie De Lijn est toujours perturbé mais la situation s'améliore au troisième jour de la grève menée par le personnel, a fait savoir dimanche la société flamande de transport public. L'action, annoncée jusqu'à lundi, a des répercussions dans toute la Flandre, et plus particulièrement à la Côte où seul un tram sur cinq circule. Les syndicats protestent notamment contre le projet de nouvelle convention collective de travail actuellement en cours de discussion.

Dans la région de Malines (Anvers) et au nord d'Anvers (Kalmthout, Kapellen, Ekeren), la moitié des bus sont sortis des dépôts. A Anvers même, c'est le cas de six bus sur dix et de la moitié des trams.

A Gand (Flandre orientale) , la circulation a repris à raison d'un tram toutes les demi-heures, de même que sur certaines lignes de bus. La plupart des trajets sont, comme ailleurs en Flandre orientale, assurés.

En Flandre occidentale, la situation s'améliore également, avec six bus sur dix en service à la Côte, mais le nombre de trams en circulation reste limité à 20 %. Autour de Bruges, le trafic est quant à lui peu perturbé.

Dans le Brabant flamand, deux chauffeurs sur trois ont pris leur service, avec quelques points noirs notamment dans la région de Louvain. La circulation vers le festival Rock Werchter se déroule quant à elle comme prévu.

Dans le Limbourg, le nombre de bus est également réduit mais la plupart des trajets sont assurés.