On a vendu plus de voitures essence que de diesel en Belgique

On a vendu pour la première fois depuis 20 ans plus de véhicules à l’essence que de véhicules diesel au cours des cinq premiers mois de l’année. Et c’est une première en Belgique. C’est ce que révèlent les chiffres communiqués par la Febiac (Fédération de l’automobile et du cycle). Il y a quatre ans à peine, on vendait encore en Belgique le double de voitures diesel que de voitures à l’essence. En cause : il est de moins en moins intéressant fiscalement de rouler au diesel.

Au cours des cinq premiers mois de cette année 254.899 voitures neuves ont été vendues en Belgique.

Un peu plus de la moitié sont de ces véhicules roulent à l'essence. C’est une première car les Belges sont en général accros au diesel. À titre de comparaison: en 2013, il y a tout juste quatre ans, dans la même période on avait vendu deux fois plus de voitures diesel que les voitures à l'essence.

Si on achète de plus en plus de voiture essence c’’est qu’il est de moins en moins intéressant d’acheter une diesel. Il y a plusieurs raisons à cela. Ces dernières année la Flandre a modifié sa taxe de mise en circulation (TMC) exigée une seule fois, dans le courant du mois qui suit l'immatriculation ainsi que sa taxe de circulation qui est annuelle.

En Flandre, il est aujourd’hui plus cher fiscalement de rouler au diesel mais ce n’est pas encore le cas à Bruxelles et en Wallonie.
"Il y a un changement des préoccupations du public on est passé d’une volonté de réduire les émissions de C02 à une volonté d'améliorer la qualité de ll'air par une diminution des particules fines" explique Joost Kaesemans de la Febiac. "La différence de prix à la pompe entre le diesel et l’essence a aussi diminuée. De plus, la conscience écologique du consommateur a augmenté".