Des jeunes terrorisent un quartier dans le nord d’Anvers

Dans le quartier de Stuivenberg dans le nord d’Anvers, un groupe de jeunes terrorise les passants et font payer des péages aux automobilistes, rapporte la Gazet van Antwerpen. La police compte réagir avec fermeté.

"Ils demandent un "péage" aux automobilistes qui veulent circuler dans le quartier", explique Sven Lommaerts, porte-parole de la police anversoise à propos d’un groupe d’une quinzaine de jeunes entre 12 et 16 ans dans le quartier nord d’Anvers, Stuivenberg. "Ils bloquent la rue et l’automobiliste ne peut passer qu’après avoir payé."

Et ce n’est pas tout. "Ils rackettent les enfants qui veulent jouer sur la plaine de jeux. Ils les entourent et les forcent à se battre. Même si les enfants ne le veulent pas, ils reçoivent des coups", poursuit le porte-parole.

"Les personnes qui travaillent dans le quartier sont aussi intimidées. Pour les femmes, il s’agit souvent d’intimidation sexuelle. Il y a même des personnes qui ont demandé de changer d’horaire pour éviter autant que possible ces jeunes."

"Ça doit cesser"

Il y a quelques jours, la police a mené un contrôle de grande envergure. Ils ont bouclé le quartier avec des fourgons et ont envoyé des dizaines d’agents pour des contrôles d’identité.

Sur le site Internet De Wereld Morgen, on peut lire des critiques à propos de la violence de l’action, mais la police se défend : "Nous avons reçu de très nombreuses plaintes ces derniers temps. Nous avons d’abord collaboré avec les services communaux et la société civile afin d’apaiser ces jeunes, mais ça n’a mené à rien."

Les forces de l’ordre seront dorénavant plus présentes dans le quartier. Sven Lommaerts conclut : "La situation actuelle n’est plus vivable, que ce soit pour les habitants, les commerçants et les personnes qui y travaillent. Les jeunes ont dépassé les limites et nous allons dorénavant les contrôler. Ça doit cesser."