Un avertissement en cas de vitesse excessive sur le canal Albert

Les bateliers qui naviguent trop vite sur le canal Albert recevront dorénavant un avertissement par courriel. L’information est donnée par le quotidien Het Nieuwsblad. La société flamande Waterwege qui gère les voies navigables en Flandre et notamment le canal Albert a bien l’intention de faire respecter les limitations de vitesse.

"Depuis l’instauration il y a quelques années de limitation de vitesse sur le canal Albert, nous mesurons le départ et l’arrivée de tous les bateaux aux six écluses que compte le canal", a expliqué Liliane Stinissen de la Vlaamse Waterweg à la VRT.

"Les informations fournies par les écluses étaient jusque-là à usage interne mais elles seront dorénavant utilisées pour mettre en garde les bateliers sur les dépassements de la vitesse autorisée.

Tous ceux qui dépasseront cette vitesse recevront un e-mail leur signalant leur excès de vitesse et les dangers que cela représente".

La vitesse maximale dépend du tirant d’eau du navire. "Un bateau ayant un tirant d’eau d’un mètre ne peut pas dépasser les 15 km/h" ajoute Liliane Stinissen. "Car un navire qui va trop vite peut causer de nombreux dégâts aux berges et aux navires amarrés, à cause des vagues qu’il provoque. Plus le bateau va vite plus il provoquera la formation de vagues".

Les contrevenants ne seront pas immédiatement sanctionnés. "Il s’agira en premier lieu de les sensibiliser. Mais s’il n’y a pas d’améliorations alors nous devrons sans doute passer à une autre solution".

La société des voies navigable flamande souligne que cette mesure ne concerne actuellement que le canal Albert.